Blogue

Le redoutable piège des fourmilions

Capture d'une fourmis
Credit: Insectarium de Montréal (René Limoges)
Capture d'une fourmis
  • Capture d'une fourmis
  • Larve de fourmilion au ras du sol
  • Larve de fourmilion sur fond blanc
  • Larve du fourmilion / canneau visible du venin
  • piège de la larve du fourmilion
  • Tête de la larve et mandibules au fond du piège
  • Myrmeleon immaculatus
  • Trous de fourmilions
Le redoutable piège des fourmilions

Avez-vous déjà vu dans la nature des petits trous en forme d’entonnoirs ou de cônes inversés ? Avez-vous déjà vu un insecte aux ailes transparentes ressemblant à une demoiselle (libellule), mais portant deux longues antennes ?

Un insecte méconnu au Québec

Le fourmilion est un insecte Neuroptère appartenant à la famille des Myrméléontidés. Le nom scientifique du fourmilion, Myrmeleon, tire son nom des racines latines myrmex pour fourmi et leon pour lion. Cet insecte aux grandes mandibules à son stade larvaire est un prédateur vorace de fourmis et son piège est redoutable.

Au Québec, on retrouve des fourmilions (Myrmeleon immaculatus) dans différents habitats, mais ils affectionnent souvent les milieux sablonneux des sous-bois. Le fourmilion adulte est un insecte nocturne, assez fragile et ailé, dont le vol est lent. Malgré cela, il est capable de se nourrir de petites proies grâce à ses petites mandibules. La larve du fourmilion, quant à elle, est bien adaptée pour survivre.

Un piège redoutable

La larve du fourmilion creuse un trou en forme d’entonnoir plus ou moins creux selon sa taille. Elle attend patiemment au fond du trou, ne laissant entrevoir que le bout de sa tête et ses grandes et puissantes mandibules. Une fois qu’une fourmi tombe dans le redoutable piège, la larve essaie de l’agripper avec ses mandibules. Si la fourmi essaie de sortir, la larve lance du sable devant elle afin que cette dernière glisse jusqu’à son étreinte mortelle. Alors, la larve injecte un venin qui liquéfie l’intérieur de la fourmi pour ensuite s’en nourrir en aspirant le liquide interne.

Les fourmis sont ses proies de prédilection, mais on a observé des larves de fourmilion se nourrir aussi de petits coléoptères, de chenilles, de mites, de guêpes et d’araignées.

Le cycle vital du fourmilion

Le cycle vital peut être plus ou moins long selon la température, l’abondance des proies et l’endroit où s’installent les individus. L’adulte ne vit pas plus d’un mois et, une fois fécondée, la femelle va pondre un à un une série d’œufs, mélangés d’une sécrétion qui les colle au sol. Les larves se développent relativement lentement, sur une période allant jusqu’à trois ans. Une fois que la larve arrive à maturité, elle s’enferme dans une sorte de coque d’où sortira un adulte mature ailé. Les mâles prêts à s’accoupler produisent alors une phéromone qui attire les femelles et le cycle se répète.

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous