Menu global

Carnet horticole et botanique

Bouleau à papier

Français
  • Plantes indigènes,
  • Arbres et arbustes
Bouleau à papier (Betula papyrifera)
Crédit photo : Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)

Onglets

Botanique

Origine et description

Le nom générique dérive du mot celtique betu qui signifie « briller », « reluire », et fait ainsi référence à l'écorce blanche de cet arbre. Le nom papyrifera vient du grec papyros qui signifie « papier »; il évoque l'écorce, mince comme du papier, qui pèle facilement. Toutes les espèces de bouleaux n'ont pas l'écorce blanche, mais la majorité présente cette fine texture.

Arbre à port ouvert au tronc court, garni d'une cime large et irrégulière formée de grosses branches ascendantes. Feuillage léger, vert tirant au jaune à l'automne. Au printemps, fleurs en chatons suivies à la fin de l'été par des fruits pendants en forme de cônes. Racines latérales grossières, profondes et peu nombreuses. Croissance moyenne. La présence de bouleaux dans un aménagement de conifères produit toujours un contraste intéressant. Hauteur : 18 m. Largeur : 10 m.

Espèces, cultivars et plantes apparentées

Betula papyrifera var. kenaica : variété différente de l'espèce pour son port plus régulier pouvant atteindre 13 m. Tronc très droit, fissuré de brun et de noir, sur lequel se ramifient de grosses branches horizontales formant une couronne claire, arrondie et très régulière. Croissance lente. Souffre peu de la mineuse. Zone 3.

Répartition ou distribution géographique

On retrouve les bouleaux dans toutes les régions tempérées et arctiques de l'hémisphère boréal. Le genre comprend environ 50 espèces d'arbres et d'arbustes dont 10 sont indigènes du Canada.

Nom commun

Bouleau à papier / Bouleau à canot

Nom latin

Betula papyrifera

Nom commun anglais

Famille botanique

  • Betulaceae
Horticulture

Conditions de croissance

Le bouleau est une essence pionnière qui a besoin d'énormément de lumière. On le retrouve en grand nombre sur les sites ouverts et perturbés : après un feu de forêt, une coupe à blanc, un défrichement, etc. Sa durée de vie, relativement courte, est de 100 à 150 ans. Parfaitement rustique, le bouleau à papier supporte mal les conditions urbaines. Il faut en effet veiller à lui donner tout l'espace nécessaire à son développement latéral. Les terres sablonneuses, légèrement acides, lui sont favorables, mais il peut aussi croître dans des sols plus lourds et légèrement calcaires.

Facilité de culture

Espèce peu exigeante quant au sol, mais supportant mal les conditions urbaines.

Ravageurs et maladies

Mineuses du bouleau

Add this

Partager cette page