Menu global

Carnet horticole et botanique

Érable argenté

Français
  • Plantes indigènes,
  • Arbres et arbustes
Érable argenté (Acer saccharinum)
Crédit photo : Jardin botanique de Montréal (Robert Mineau)

Onglets

Botanique

Origine et description

L'érable argenté doit son qualificatif à la couleur de son feuillage, vert pâle sur le dessus et gris argenté dessous, qui devient jaune, parfois rouge, à l'automne. Les feuilles ont des nervures palmées et comptent cinq lobes aux sinus profonds. Les fleurs apparaissent avant la feuillaison ; mâles et femelles se trouvent sur le même arbre, mais sur des inflorescences différentes. Le fruit, une disamare, mûrit très tôt et est prêt à germer début juin. L'écorce se divise en longues écailles minces et étroites qui s'exfolient aux extrémités. La couronne se ramifie en plusieurs grosses branches et forme une cime irrégulière.

L'érable argenté croît dans le sud du Québec, le long du Saint-Laurent et du Richelieu, jusqu'en Floride. Il habite le bord des rivières ainsi que les terres basses et humides. Sa sève, moins sucrée que celle de l'érable à sucre, donne un sirop clair. Les fruits et les bourgeons sont comestibles.


Nom commun

Érable argenté / plaine blanche

Nom latin

Acer saccharinum

Nom commun anglais

Famille botanique

  • Aceraceae
Horticulture

Conditions de croissance

Croissance rapide. Supporte bien la pollution.

Enracinement superficiel, racines puissantes et bien développées. L'érable argenté est un grand consommateur d'eau.

Ravageurs et maladies

Add this

Partager cette page