Menu global

Dynastes hercules

  • Collection vivante
Crédit photo : Insectarium de Montréal, René Limoges

Groupe tab

Description

Comme la grande majorité des scarabées, cette espèce montre un dimorphisme sexuel très important, surtout marqué par la présence de cornes chez le mâle. Celui-ci mesure de 50 à 175 mm de longueur. Il possède deux cornes à l’avant formant une pince en vue latérale. Ses élytres sont de couleur jaune verdâtre très pâle, piquetées de taches noires éparses et irrégulières, et bordées de noir. La femelle mesure de 50 à 70 mm de longueur. Son corps est brun sombre et recouvert d’une sorte de duvet roussâtre. Elle n’a pas de cornes.

Provenance du spécimen

Pérou
Nom français
Dynaste hercule
Nom scientifique
Dynastes hercules
Nom anglais
Hercules beetle
Classe
Insectes
Ordre
Coléoptères
Famille
Scarabéides
Cadre de vie

Alimentation

Dans la nature, les adultes se nourrissent de végétaux en décomposition et de fruits tropicaux.

Habitat

Il vit à même le sol de la forêt tropicale humide. Les larves sont enfouies dans le sol.

Distribution géographique

On trouve la sous-espèce D. hercules hercules uniquement en Guadeloupe. Les autres sous-espèces se retrouvent aussi en Martinique, dans les Antilles et en Amérique du Sud et Centrale.

Rôle écologique

Cet insecte est dit « détritivore » car il se nourrit de matière végétale en décomposition. De cette façon, il aide au maintien de son écosystème. De plus, il est la proie d’autres animaux, comme les singes et les petits rongeurs. Il participe ainsi à l’équilibre de son milieu naturel.

Comportements particuliers

En période de reproduction, les mâles deviennent agressifs. Pour une femelle, ils peuvent se livrer à de violents combats. Il leur arrive parfois de couper leur adversaire en deux grâce à leur pince, mais la plupart du temps, le mâle qui domine se contente de renverser son opposant. En de rares occasions, il peut également tuer une femelle non consentante.

À savoir

Statut

Cet insecte est protégé depuis 1980 en Guadeloupe, mais ne l’est ni en Amérique du Sud et Centrale, ni dans les autres îles des Antilles.

Croyance populaire

Cet insecte est aussi appelé « scieur de bois ». D’après la légende, le mâle se saisit de jeunes pousses d’arbres avec sa pince et tourne autour en volant pour les couper. Même si on a retrouvé des branches sciées, ce n’est pas l’œuvre du Dynastes hercules, mais d’un autre coléoptère : un longicorne femelle Oncyderes amputator. Certaines populations d’Amérique du Sud consomment ce scarabée pour avoir le pouvoir de sa taille et de sa puissance. Ses cornes et ses élytres sont utilisés dans la confection de bijoux en Amérique du Sud. La corne symbolise la virilité chez les hommes et aurait le pouvoir d’augmenter la fertilité.

Faits intéressants et curiosités

Ce coléoptère fait partie des plus grands insectes du monde.

C’est un animal nocturne, mais qui est attiré par la lumière. Il lui arrive de voler dans un feu de camp, d’en ressortir indemne et d’y retourner immédiatement. Grâce à un procédé physiologique, il est l’un des rares coléoptères à pouvoir changer la couleur de ses élytres quasi instantanément. Plus il fait humide, plus il est foncé et plus il fait sec, plus il devient jaune clair. Il varie aussi le degré d’humidité contenu dans l’espace entre ses élytres et son abdomen pour contrôler sa température corporelle.

À l'Insectarium

En captivité, il se nourrit de bananes et d’autres fruits mûrs. Malgré son aspect menaçant, il n’est d’aucun danger pour l’humain.

Add this

Partager cette page