Menu global

Planètes visibles à l'oeil nu

  • Crédit photo : Sophie Desrosiers

    Du 17 au 31 décembre 2018

    Mercure est visible à l’horizon sud-est à l’aube, entre 45 minutes et une heure avant le lever du Soleil. À mesure que Jupiter s’écarte du Soleil et gagne de la hauteur sur l’horizon, elle croise Mercure sur son chemin : le matin du 21 décembre, les deux planètes brillent à moins d’un degré l’une de l’autre.

    Vénus est la brillante Étoile du Matin visible en fin de nuit et à l’aube. Elle émerge au-dessus de l’horizon est-sud-est plus de 3 heures et demie avant le lever du Soleil; à l’aube, on la retrouve à plus de 25 degrés de hauteur au sud-sud-est. Le matin du 1er janvier, le croissant lunaire brille moins de 5 degrés au-dessus et à droite de Vénus. Le lendemain matin, 2 janvier, le croissant de Lune repose entre Vénus et Jupiter.

    Mars s’éloigne de la Terre depuis son opposition de la fin juillet. La planète rouge faiblit mais demeure un objet remarquable : elle apparaît au crépuscule en direction sud, plus d’une quarantaine de degrés au-dessus de l’horizon, puis se couche à l’ouest après 23 heures. Le soir du 12 janvier, le croissant lunaire s’approche à moins de 6 degrés de Mars.

    Jupiter est maintenant facile à voir à l’aube : vous la retrouverez très bas à l’horizon sud-est, 45 minutes avant le lever du Soleil. À mesure qu’elle s’écarte du Soleil, la planète géante gagne de la hauteur à l’aube et devient plus facile à repérer. Au passage, elle croise Mercure : le matin du 21 décembre, moins d’un degré sépare les deux planètes. Le matin du 3 janvier, le croissant lunaire repose 3 degrés à la gauche de Jupiter.

    Saturne disparaît dans l’éclat du Soleil couchant. La planète aux anneaux passe derrière le Soleil (conjonction) le 2 janvier et émergera à l’aube quelques semaines plus tard.

Add this

Partager cette page