Blogue

Ajouter un commentaire

Pour plus d'information sur l'observation de planètes, constellations, et phénomènes astronomiques
Abonnez-vous à l'infolettre À ciel ouvert

Portrait de Yvan Desaulniers
Yvan Desaulniers

Très beau travail Jonathan! Bravo!
En 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016, Une équipe formée de IDA-Québec, un groupe d'experts de l'observatoir du Mont-Mégantic et, du Bureau des normes du Québec ont rédigé la nouvelle norme intitulée '' pour le contrôle de la pollution lumineuse'' et identifiée sous le numéro BNQ-4930. Ce travail herculéen a été inspiré des normes américaines de l'IDA (International Darksky Association) conjointement avec l'IESNA (Illumination Engineering Society of North America) intitulée ''MLO - Model Lighting Ordinance'' entre autre. Après plusieurs consultations avec les experts de l'observatoir du Mont-Mégantic et, des représentants de plusieurs municipalités québécoises, La norme BNQ-4930-2015 a été rendue public. Cette norme est totalement en français se veut destinée à la situation des municipalités québécoise et est disponible au Bureau des normes du Québec (BNQ). La version 2015 est d'ailleurs en voie de révision comme le veut la règle de la révision périodique de toutes les normes du BNQ.

Il ne suffit maintenant que d'en faire la promotion auprès de municipalités (par exemple via l'Union des municipalités du Québec) et, de leur faire comprendre qu'il ne suffit maintenant que de procéder à l'adoption de cette norme par chacune des municipalité et à reviser les cahiers des charges pour les travaux en d'éclarage de chacune de ses municipalités.
Or, après avoir réaliser ces travaux colossaux, comment se fait-il qu'on entende jamais parler de cette nouvelle norme par tous ceux et celles qui discutent et porte de l'intérêt à la cause de la pollution lumineuse?? C'est à ni rien comprendre... Il ne reste qu'à faire la partie facile du mandat à savoir, en faire la promotion...
Cette norme n'est pas parfaite mais elle représente un pas de géant dans la bonne direction et, le fait qu'elle soit disponible au BNQ fait qu'elle sera toujours soumise à une révision et mise à jour périodiquement. Aucune municipalité n'aura à s'occuper de sa mise à jour autrement qu'en adoptant la nouvelle version en vigueur. Au mème titre que n'importe quel code de construction au Québec.
Les travaux de Jonathan ont clairement montré l'amélioration de la situation là où des travaux ont été réalisé sur l'éclairage public mais, ils ont aussi démontrés la nécessité que toutes les municipalités fassent de même. L'adoption de norme BNQ-4930 par les municipalité est la solution. Il ne restera ensuite que de voir à la mise à jour périodique de cette norme pour qu'elles suive l'évolution des procédés d'éclairage par exemple, le cas des serres pour production de végétaux à grande échelle où, la prolifération et le contrôle des panneaux d'affichage commerciaux électroniques où, l'évolution des normes d'éclairage des routes, etc...

Allez, pourquoi réinventer la roue lorsqu'elle existe, il suffit d'en parler. Et c'est urgent.

Merci de m'avoir lu.