Blogue

L’huile de palme peut-elle être éthique?

Déforestation pour plantation du palmier à huile
Credit: Rhett A. Butler / Mongabay.com
Déforestation pour plantation du palmier à huile
  • Déforestation pour plantation du palmier à huile
  • Des orang-outans orphelins
L’huile de palme peut-elle être éthique?

Nous avons tous entendu au moins une fois : « Il ne faut pas manger de produits à base d’huile de palme, ça détruit les forêts tropicales et ça tue les orangs-outans ! » Il est vrai, les grandes plantations d’huile de palme causent des ravages dans les pays comme l’Indonésie et la Malaisie, où la biodiversité est foisonnante. Il est possible de réduire facilement notre consommation. Voici quelques outils.

Impacts de l’exploitation de l’huile de palme

Afin d’exploiter le palmier à huile, les gros producteurs rasent la forêt tropicale existante. Selon le World Wildlife Fund (WWF), l’équivalent de 300 terrains de football de forêts tropicales humides sont détruits chaque heure ! L’impact le plus important est la perte de biodiversité de ces zones, appauvries par des rangées infinies de monoculture. Des milliers d’espèces végétales et animales composent ces forêts.

L’orang-outan est devenu l’espèce phare pour la conservation, car il est en danger critique d’extinction selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). La déforestation par les producteurs d’huile de palme mène à la mort de 1000 à 5000 orangs-outans chaque année. Certains d’entre eux sont brûlés vifs lors des feux de forêt initiés par les producteurs (cause directe). D’autres perdent leur habitat ou, poussés par la faim, se rapprochent des zones habitées par l’homme et deviennent victimes du braconnage (cause indirecte).

Mais évidemment, il n’y a pas que l’orang-outan. C’est un écosystème tout entier que nous sommes en train de perdre à l’échelle planétaire, avec ses arbres qui font respirer la planète, ses insectes, ses tigres, ses rhinocéros, et toutes les interrelations qui les unissent.

Comment agir?

Nous associons souvent l’huile de palme avec des produits alimentaires comme les huiles de cuisson, les pâtes à tartiner ou la margarine. Or, cette huile, de haute qualité, est extrêmement versatile, ce qui la rend omniprésente dans nos produits de consommation : produits cosmétiques (crème, rouge à lèvres), détergents, savons, dentifrices, etc. Elle est même exploitée comme biocarburant. Il est donc extrêmement difficile de tout simplement l’éviter… Dans ce contexte, comment faire les bons choix?

L’huile de palme a plus de 200 synonymes sur les étiquettes des produits de consommation. Il est donc très difficile de choisir en magasin, sans avoir quelques outils en main.

Chaque année, plusieurs grandes organisations (dont le WWF) évaluent le classement éthique des compagnies utilisant l’huile de palme. Elles proposent plusieurs outils pour nous aider à choisir une huile de palme durable, produite de manière éthique — tant pour la biosphère que pour les communautés vivant près des plantations. Cherchez sur vos produits les certifications RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil) ou Green Palm. Aussi, le Cheyenne Mountain Zoo a développé une application mobile pour vous. Elle recense plus de 5000 produits et propose différentes options lorsqu’on cherche par produit ou ingrédient.

Grâce aux certifications, les consommateurs avertis peuvent désormais influencer les compagnies et choisir de consommer des produits utilisant une huile de palme durable.

Sources:

www.worldwildlife.org/publications/palm-oil-scorecard-2016

www.cmzoo.org/index.php/conservation-matters/palm-Oil-Crisis/

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
1 Commentaire(s)
Portrait de Antoine
Antoine

"L’huile de palme a plus de 200 synonymes"
Sérieusement, mais c'est vraiment abject comme méthode, non ? En gros on sait que le mot est blacklisté par les consommateurs, alors on en utilise un autre pour dire la même chose ?
Dingue...
Antoine de Tout sur le Barça

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous