Blogue

L’impératrice du Ciel : du Qinghai à Montréal

Xi Wangmu, la déesse protégeant le lac Qinghai © Émilie Cadieux
  • Xi Wangmu, la déesse protégeant le lac Qinghai © Émilie Cadieux
  • Xi Wangmu, la déesse protégeant le lac Qinghai © Émilie Cadieux
L’impératrice du Ciel : du Qinghai à Montréal

Lors d’un voyage en Chine en août dernier, j’eus la vague impression que La Magie des lanternes me suivait pas à pas… À plusieurs reprises, je suis effectivement tombée nez à nez avec la vedette de l’édition en cours : Xi Wangmu, importante déesse du panthéon taoïste. Enchantée, je constatais que le choix de la thématique 2012 mettait en scène l’un des personnages les plus importants du folklore chinois.

Un monde de liens

La petite fille aux yeux pétillants regarde sa maman et demande « Quand est-ce que Wangmu Niang Niang va m’apporter une petite sœur? ». Les éclats de rire fusent dans la petite pièce lumineuse de la maison de campagne. Je me trouve dans la préfecture autonome tibétaine de Huangnan, province du Qinghai, République Populaire de Chine. Autour de la modeste table, on a disposé des verres de thé brûlant et des morceaux de tsampa, aliment de base de la cuisine tibétaine. Tous ont les joues rougies par le froid des hivers et la peau endurcie par le dur labeur agricole. Bien que me sentant loin de chez moi, les mots « Wangmu Niang Niang » me ramènent soudainement au Jardin botanique de Montréal. Dans le folklore populaire chinois, celle que l’on appelle parfois « Impératrice Wangmu » est surtout connue sous le nom de Xi Wangmu, Reine-mère de l’Occident. Pour beaucoup d’enfants chinois, la déesse est celle qui apporte les nouveaux nés. Pour l’équipe du Jardin de Chine, elle est l’inspiration derrière l’édition 2012 de la Magie des lanternes. Ce que le monde est petit, me dis-je!   Quelques jours plus tard, le vent me fouettant le visage, je me tiens sur la rive orientale de l’immense lac Qinghai, le plus grand lac salé d’Asie. Sur les quais, les gens se pressent et se font photographier avec une gigantesque statue de pierre représentant une femme ouvrant grand les bras et se tenant au milieu de l’eau. C’est encore Xi Wangmu! Je découvre avec amusement qu’elle est aussi la déesse protégeant ce lac.

20 ans de magie

À la fin du mois d’août, une fois de retour à Montréal, je supervise le montage de la Magie des lanternes et j’observe d’un œil attendri notre Xi Wangmu prendre sa place au centre du Lac de rêve. Dans mon esprit, de doux souvenirs de Chine sont maintenant associés à ce personnage des plus fascinants. Hôtesse du prestigieux banquet des pêches, l’impératrice du Ciel accueille les visiteurs dans son palais de jade aux remparts d’or et leur promet la rencontre d’illustres convives comme les Huit Immortels ou le Bouddha rieur. Si l’édition 2012 se veut festive et fortement colorée, c’est qu’elle souligne le 20e anniversaire de la Magie des lanternes. Aurez-vous la chance de croquer dans l’une des pêches d’immortalité que la Reine cultive jalousement dans son jardin? Hâtez-vous avant que le roi-singe ne les dérobe toutes!

Découvrez des conseils d’horticulture, de jardinage, et de botanique
Abonnez-vous à l'infolettre Mon jardin

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous