Langues

Blogue

La fin d’une étoile

Le Planétarium Dow en construction
La fin d’une étoile

« En soixante-sept, tout était beau. C’était l’année d’l’amour, c’était l’année d’l’Expo. Chacun son beau passeport avec une belle photo. J’avais des fleurs d’ins’cheveux… »

Cet extrait de la chanson « Le blues d’la métropole » du groupe Beau Dommage présente bien le contexte social dans lequel s’inscrit l’ouverture du Planétarium Dow le 1eravril 1966. Sous l’impulsion du Dr Pierre Gendron, président du conseil d'administration de la Brasserie Dow, doyen fondateur de la Faculté des sciences de l'Université d'Ottawa et grand amateur d'astronomie, la Brasserie Dow décide de contribuer à l'élan touristique de la métropole et à l'Exposition universelle de 1967 en dotant Montréal d'un Planétarium d'envergure internationale. L’exploration de la Lune bat son plein et le public est confiant qu’un astronaute foulera le sol lunaire avant la fin de la décennie.

250 000 ème visiteur du Planétarium Dow

Depuis 1966, plus de six millions de spectateurs et spectatrices ont assisté à plus de 250 productions originales réalisées par le Planétarium ; 50 conférenciers et animateurs se sont partagé la présentation de près de 60 000 spectacles dans le théâtre des Étoiles. Parmi eux, deux sont devenus très connus du public ; Jacques Lebrun, spécialiste de la conquête spatiale et passionnée de météorologie, qui a animé les groupes scolaires au Planétarium au début des années 70 et Pierre Chastenay, vulgarisateur scientifique et animateur, toujours à l’emploi du Planétarium. Au cours des 45 dernières années, le Planétarium de Montréal a invité à maintes occasions les Montréalais à observer certains phénomènes astronomiques rares : éclipses de Soleil ou de Lune, comètes, pluies d’étoiles filantes, transit de Vénus et oppositions spectaculaires de planètes.

Billet d'entrée du Planétarium Dow de 1967

Mais peu de gens savent que le Planétarium a été le lieu d’activités fort diverses. Au fil des années, le théâtre des Étoiles a accueilli des défilés de mode, des lancements de disque d’artistes populaires, des concerts de musique nouvel-âge et électroacoustique, des lancements de produits divers dont les noms évoquent des objets célestes, des séances de motivation pour les employés et des demandes en mariage! On le voit, le ciel étoilé inspire non seulement le public, mais aussi les artistes et les entreprises. Pour de nombreux visiteurs, une visite au Planétarium est une occasion spéciale (voyage de noce, premier rendez-vous amoureux). À votre tour de nous raconter votre histoire… 

Pierre Lacombe est astronome et directeur du Planétarium.

  Le Planétarium de Montréal ferme ses portes le 10 octobre prochain. Dépêchez-vous de nous rendre visite une dernière fois ! Et sinon, nous vous donnons rendez-vous dans le futur Planétarium Rio Tinto Alcan en 2013.

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous