Blogue

Les esprits de l’arbre

Les esprits de l'arbre
Credit: Jardin botanique de Montréal (David Babcock)
esprits-arbre-davidbabcock-jbm010543.jpg
  • esprits-arbre-davidbabcock-jbm010543.jpg
  • esprits-arbre-davidbabcock-jbm010530.jpg
  • Aquarelle soufflée inspirée de Les esprits de l'arbre.
Les esprits de l’arbre

Entrer en contact avec les arbres. Vivre une expérience poétique et sensorielle, c’est ce que vous propose l’exposition Les esprits de l’arbre, une installation multidisciplinaire de Thierry Dubreuil, Michel Gautier et leur acolyte, Michael Moisseeff.

Vivre la nature autrement

Pour découvrir l’arbre et vouloir le protéger, il n’est pas nécessaire de savoir de quelle espèce il s’agit ou si ses bourgeons sont alternes ou opposés.

Apprivoiser la nature par l’art, les sens ou la contemplation permet aussi de découvrir le grand réseau auquel nous appartenons tous : le vivant!

L’exposition Les esprits de l’arbre permet cette incursion dans le monde des arbres, grâce à des installations qui sollicitent les yeux, les oreilles et même le nez!

Jeux d’ombre et de lumière

Comme dans un conte, l'exposition Les esprits de l'arbre présentée à la Maison de l'arbre Frédéric-Back, invite au rêve et au dépaysement. Tous les sens sont à l’affût!

Ici, le travail de Michel Gautier, artiste multidisciplinaire, propose des fragments d'arbres dénudés qui s'assemblent, forment des totems poétiques et se démultiplient par un jeu de miroirs. Là, une sève lumineuse circule et illustre la force et la fragilité du vivant.

De l’autre côté, Thierry Dubreuil, photographe, laisse le visiteur imaginer son propre bestiaire. Grâce à un jeu d’éclairage sur une mosaïque de ramures d’arbres, singe, licorne ou silhouette humaine apparaissent ou disparaissent au rythme de la nature.

Comme si on y était!

Les sons du vent, des oiseaux ou du tonnerre habillent l’exposition et surprennent. Des enfants, d’abord effrayés par les grondements de l'orage, quittent les lieux pour ensuite revenir en douce vivre une « petite peur », bien en sécurité dans la salle d'exposition.

Les paysages olfactifs concoctés par le créateur d'arômes Michael Moisseeff nous font parcourir un immense territoire. De la ceinture boréale en passant par l'Asie, l'Afrique et l’Océanie, nos narines et notre cœur vibrent sous les odeurs de sapin baumier, d'eucalyptus ou de bois brûlé. C’est comme si on y était! Cet environnement permet à chacun de renouer avec son propre imaginaire et avec la nature.

Et maintenant?

Les arbres sont parmi nous. Leur présence sur Terre est fragilisée. « Oui, l’arbre et l’homme, liés l’un à l’autre depuis le commencement des temps, respirèrent et grandirent ensemble, inséparables. Et maintenant? », se demande Manon Regimbald, commissaire de l’exposition. Et maintenant... si on reprenait contact?

Visitez l'exposition Les esprits de l'arbre.

Découvrez des conseils d’horticulture, de jardinage, et de botanique
Abonnez-vous à l'infolettre Mon jardin

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
2 Commentaire(s)
Portrait de Nathalie GAGNON
Nathalie GAGNON

Quel plaisir que de découvrir votre commentaire plus de trois ans après l'écriture de ce bloque et de l'exposition "Les esprits de l'arbre" à la Maison de l'arbre Frédéric-Back. Et que dire du plaisir poétique que j'aurai à la lecture de tout le conte de Kolrolenko , "La forêt murmure ". Je viens d'en lire la première page et déjà je me sens en sous la frondaison de cette forêt... Merci. NG

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous