Blogue

Les plantes médicinales, le remède de tous les temps?

Échinacée - Crédit Lise Servant, Jardin botanique de Montréal
Les plantes médicinales, le remède de tous les temps?

Qui n’a pas déjà été tenté par l’usage des plantes médicinales pour remédier à un rhume persistant, une fatigue passagère? Surtout durant l’hiver ou lors des transitions de saisons comme actuellement…

Depuis la nuit des temps et à travers les différentes cultures, les remèdes à base de plantes ont servi à la pharmacologie. La médecine traditionnelle chinoise, les herbes de l’Antiquité, et plus près de nous, la pharmacopée autochtone, ont été utilisées comme remèdes pour soulager tous les maux. Les bienfaits des plantes médicinales sont de plusieurs ordres. Elles peuvent soulager, stimuler, renforcer, prévenir ou guérir.

Un savoir datant de plusieurs siècles

À l’époque des jardins monastiques et tout au long de la période médiévale, les progrès de la science ont permis d’isoler et de synthétiser les principes actifs contenus dans les plantes pour fabriquer des médicaments. L’emploi des plantes médicinales nécessite une connaissance approfondie des maladies, des plantes, des préparations et des dosages. Ces éléments actifs se retrouvent dans les parties de la plante utilisées soit, les racines, les rhizomes, les feuilles, les fleurs, les fruits, les graines et même dans certains cas les écorces. Mais attention! Une plante médicinale peut devenir toxique à trop forte dose. Il ne faut donc pas s’improviser herboriste.

À chaque problème, sa plante

Les plantes médicinales sont utilisées pour contrer toutes sortes de malaises. Par  exemple, l’achillée millefeuille (Achillea millefolium), le carvi (Carum carvi), la menthe (Mentha x piperita) diminuent les problèmes reliés au système digestif.

La mauve (Malva sylvestris), la guimauve (Althaea officinalis) ont des propriétés émollientes pour le système respiratoire. Le millepertuis (Hypericum perforatum) ou la valériane (Valeriana officinalis) apaisent le système nerveux central. Le système immunitaire sera tonifié par lastragale (Astragalus membranaceus) ou l’échinacée (Echinacea purpurea). Les plantes médicinales peuvent également démontrer d’autres propriétés (tonifiante, anti-inflammatoire, diurétique, laxative, cicatrisante, vermifuge ou bonne pour le cœur) aussi variées que complémentaires. Une même plante peut aussi posséder plusieurs vertus. C’est le cas de l’ail (Allium sativum) qui est à la fois un antibiotique, un hypotenseur, un antioxydant et un réducteur du taux de lipides et de cholestérol.

La prudence est de mise!

Les pouvoirs bénéfiques des plantes médicinales ont toutefois leurs limites. Leurs actions peuvent différer d’une personne à l’autre, tout dépend du métabolisme de chacun et de la réceptivité des ingrédients actifs sur notre organisme. Il ne faut donc pas hésiter à consulter un médecin si un malaise devient trop sérieux et que les plantes médicinales ne peuvent pas aider. Les composants actifs des plantes médicinales à un certain dosage sont utilisés pour leurs bienfaits, mais à une dose plus forte, peuvent devenir toxiques. Il est préférable et même essentiel de ne pas s’improviser herboriste. On doit consulter des gens qualifiés dans le domaine. La prudence est recommandée pour tous, d’autant plus pour les femmes enceintes. Il faut également faire attention avec les possibilités d’interaction avec certains médicaments. Il est essentiel de mentionner à notre pharmacien la prise de plantes médicinales pour éviter des ennuis, ou de graves accidents.

Que nous réserve demain ?

La médecine traditionnelle et contemporaine a bénéficié de l’utilisation de milliers d’espèces végétales afin d’enrayer les petits et les grands maux. La recherche et la science en constante évolution nous réservent peut-être de nouvelles trouvailles au sujet des plantes médicinales. Nous n’avons qu’à penser aux découvertes faites sur le Taxol®, ingrédient actif de l’if (Taxus sp.), qui aide à la lutte de certains cancers. L’avenir et les espoirs médicaux se trouveraient-ils dans la nature?

Un jardin à découvrir

Si vous n’êtes pas familier avec les plantes médicinales, pourquoi ne pas venir  découvrir quelques-unes d’entre elles au Jardin botanique de Montréal? Vous les retrouverez dans le Jardin des plantes médicinales dans l’axe ouest des jardins d’exposition.

Découvrez des conseils d’horticulture, de jardinage, et de botanique
Abonnez-vous à l'infolettre Mon jardin

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
1 Commentaire(s)
Portrait de Manon Landry
Manon Landry

Même si on sait qu'il y a plusieurs jardins thématiques, c'est bien de nous le rappeler, J'irai faire une visite spéciale.