Blogue

Lise Meitner, celle qui a aidé à percer les secrets du noyau de l’atome

Photographie de Lise Meitner prise à Vienne en 1906.
Credit: Churchill Archives Centre, Cambridge University, Angleterre
Photograph of Lise Meitner taken in Vienna in 1906.
  • Photograph of Lise Meitner taken in Vienna in 1906.
  • Otto Hahn and Lise Meitner in their laboratory at the Institute of Chemistry directed by Emil Fisher in Berlin in 1912.
  • Lise Meitner with students outside the chemistry building at Bryn Mawr College in 1959.
Lise Meitner, celle qui a aidé à percer les secrets du noyau de l’atome

La physicienne Lise Meitner a découvert la fission nucléaire, mais ses travaux n'ont pas été reconnus à leur juste valeur. Certains de ses collègues masculins ont bénéficié des retombées de cette découverte, valant même à l’un d’eux le prix Nobel, alors que Lise Meitner fut ignorée de la récompense ultime.

Une passion pour la physique

Elise « Lise » Meitner est née à Vienne, en Autriche, le 7 novembre 1878, dans une famille aisée. Ses parents ont encouragé leurs huit enfants, garçons et filles, à poursuivre des études avancées, mais les universités autrichiennes n’ouvrent leurs portes aux femmes qu’en 1897. Lise Meitner entre à l’université de Vienne en 1901, où elle se passionne rapidement pour la physique. Elle reçoit son doctorat en 1905 avec la plus haute distinction.

En 1907, Lise se rend en Allemagne pour étudier auprès du célèbre physicien Max Planck. Comme les universités allemandes n’admettent pas encore les femmes, elle obtient une autorisation particulière pour étudier avec Planck.

Lise devient rapidement une spécialiste de la radioactivité, un domaine de la physique en plein développement au début du 20e siècle.

Fructueuse collaboration avec Otto Hahn

En Allemagne, elle rencontre un jeune chimiste, Otto Hahn, qui restera un ami proche toute sa vie. Il propose à Lise de travailler ensemble à l’institut de chimie dirigé par Emil Fischer. Comme Fischer est réticent à voir une femme travailler à l’institut, les deux scientifiques sont confinés dans un laboratoire au sous-sol.

En 1911, Lise rejoint Otto au nouvel Institut Wilhelm pour l’avancement des sciences, mais à titre de bénévole. Après la Première Guerre mondiale, le travail de Lise est enfin reconnu et elle est nommée directrice du département de physique de l’Institut Wilhelm.

La collaboration entre la physicienne Lise Meitner et le chimiste Otto Hahn permet de découvrir plusieurs isotopes dont le protactinium, l’élément atomique numéro 91.

L’effet Auger

Lise découvre en 1923 une propriété importante des atomes lorsque ces derniers émettent un électron pour perdre de l’énergie accumulée auparavant. Cette propriété sera indépendamment découverte un peu plus tard par le physicien français Pierre Auger. Ce phénomène porte aujourd’hui le nom d’effet Auger, ignorant le nom et la contribution de Lise Meitner!

Lise commence ensuite à étudier les réactions nucléaires artificielles. Hahn et le chimiste Fritz Strassmann réalisent les expériences conçues par Lise pour tenter de créer des noyaux plus lourds que l’uranium.

L’arrivée au pouvoir du régime nazi force Lise à immigrer en Suède en 1938. Elle sera naturalisée citoyenne de ce pays en 1949. Elle regrettera par la suite d’avoir tardé à quitter l’Allemagne.

Découverte de la fission nucléaire

Lise poursuit la collaboration clandestinement avec Hahn et Strassmann. En 1938, ces derniers demandent à Lise de les aider à expliquer les résultats de leurs expériences. Elle est la première à comprendre que le procédé découvert est la fission nucléaire. La publication scientifique du phénomène est signée par Hahn et Strassmann, alors que le rôle de Lise n’est pas mentionné. En 1944, Otto Hahn reçoit le prix Nobel pour ses travaux sur la fission nucléaire.

Au grand malheur de Lise, cette découverte va conduire à la création de la bombe atomique, qui sera utilisée au Japon en 1945. Pacifiste acharnée, elle refusera de travailler à la mise au point de cette arme destructrice.

Lise Meitner n’en voudra pas à Otto Hahn d’avoir été ignoré pour le prix Nobel. Il faut aussi noter que Lise Meitner sera nommée à 49 reprises pour l’obtention du prix Nobel pour la grande qualité de ses travaux. Malheureusement, sa candidature ne sera jamais retenue.

Elle recevra plus d’une vingtaine de récompenses au cours de sa carrière. Un cratère sur la Lune et un sur la planète Vénus portent son nom, ainsi que l’astéroïde (6999) Meitner. En 1997, l’élément atomique numéro 109 a été nommé meitnerium en sa mémoire.

 

Plusieurs femmes scientifiques sont malheureusement méconnues du grand public, malgré d'importantes découvertes. Apprenez-en plus sur le parcours de quelques unes d'entre elles:

Ne manquez pas l’exposition nobELLES
présentée au Planétarium dès le 27 avril 2023.

Écoutez Lili Boisvert et ses invité.e.s explorer des thèmes poignants qui incitent à la réflexion et mettent en lumière des femmes qui auraient certes mérité d’être au premier plan de nos livres d'histoire, dans notre série de balados inspirée de l'exposition nobELLES.

Pour plus d'information sur l'observation de planètes, constellations, et phénomènes astronomiques
Abonnez-vous à l'infolettre À ciel ouvert

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous