Blogue

Objectif Lune : l'astre le plus facile à observer

La Lune - Crédit photo : NASA
Objectif Lune : l'astre le plus facile à observer

 Elle inspire les poètes, les amoureux l’adorent, et malheureusement, les astronomes la boudent trop souvent. Pourtant, la Lune est l’astre le plus facile à observer. On peut la découvrir à l’œil nu, aux jumelles ou au petit télescope.

La Lune, championne de la transformation

Sa ronde autour de la Terre est à l’origine de l’un des effets célestes les plus spectaculaires : les phases lunaires. Bien qu’elle nous présente toujours la même face, car sa rotation est parfaitement synchrone avec sa révolution, son apparence se modifie selon un cycle d’environ 29,5 jours.

Les conditions idéales d'observation

Pour un observateur terrestre, certaines périodes sont plus favorables que d’autres à l’étude du relief lunaire. En général, les jours qui précèdent ou succèdent le premier quartier ou le dernier quartier sont excellents. Particulièrement lorsque l’on observe les régions proches du terminateur, c’est-à-dire de la région limite entre le jour et la nuit sur la Lune. L’éclairage du Soleil est alors rasant et les reliefs sont mis en valeur grâce aux longues ombres. Par sa proximité à la Terre, il est possible de détecter de nombreux détails à la surface de la Lune. À l’œil nu, les mers de basalte solidifié, qui apparaissent comme des taches sombres, sont facilement repérables. Une carte de la Lune permet d’ailleurs aisément d’identifier, par exemple, la mer des Crises et la mer de la Tranquilité. À peine quelques cratères cependant peuvent être localisés, et ce, grâce surtout aux rayons blancs qui les entourent. Les cratères Tycho et Copernic sont les plus beaux représentants.

Un télescope, une carte lunaire et ... une bonne dose patience!

Un petit télescope suffit pour faire découvrir des centaines de cratères, des montagnes et des failles sur la surface lunaire. Dans ce cas, une carte lunaire détaillée est essentielle pour s’y retrouver.

Il ne faut pas s’imaginer que l’observation au petit télescope soit facile, car même par un ciel dégagé, sans nuage, la turbulence de l’air peut ruiner votre soirée d’observation. Il faut bien choisir son site d’observation et développer une bonne dose de patience pour saisir, l’espace d’un instant, une image saisissante du sol lunaire. Observée depuis des siècles par des astronomes, explorée plus récemment par des astronautes et des sondes spatiales, la Lune est très présente sur la toile informatique. Internet est riche de ressources pour l’amateur de la Lune. Références photographiques de la Lune :

Mots clés

Pour plus d'information sur l'observation de planètes, constellations, et phénomènes astronomiques
Abonnez-vous à l'infolettre À ciel ouvert

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous