Blogue

Un Biodôme aux saveurs halloweenesques

Tamarin-lion doré (Leontopithecus rosalia) à l'Halloween © Biodôme de Montréal (Claude Lafond)
Un Biodôme aux saveurs halloweenesques

La qualité de vie de nos pensionnaires au Biodôme nous tient à cœur. En plus d’une multitude de soins quotidiens prodigués par une équipe d’experts en soins animaliers, un suivi de dépistage préventif des troubles de santé est réalisé en continu sur les animaux de notre collection.L’entretien sanitaire, le respect des diètes, un programme de vaccination comptent parmi nos interventions les plus connues. D’autre part, pour assurer une stimulation « intellectuelle » chez les animaux, nous adoptons une approche moins traditionnelle : l’enrichissement.

L'enrichissement, une tactique pour favoriser les comportements naturels des animaux

En gros, l’enrichissement c’est une façon de permettre aux animaux d’exprimer leurs comportements naturels. Par exemple, le lynx prendra en nature un temps considérable dans la journée pour chasser, pister, courir avant de capturer sa proie. En captivité, capturer la viande dans  un bol…c’est très rapide! Alors pour compliquer les choses nous pouvons disperser la nourriture en plusieurs petits morceaux que l’on cache dans son habitat. Il arrive également que nous fassions plusieurs repas, mais aussi que nous placions la nourriture dans un « contenant ». Le lynx devra examiner, faire des tentatives afin de trouver comment ouvrir ce contenant, peut-être même le briser en utilisant ses griffes et ses dents pour réussir à l’ouvrir afin d’avoir accès à la nourriture qui s’y trouve.

L’idée derrière l’enrichissement, c’est de trouver la façon de rendre actif l’animal en stimulant ses comportements naturels… de le faire travailler un peu. On peut donc favoriser sa dextérité à manipuler des objets, stimuler des activités de marquage du territoire, parfois il s’agit d’un effort physique.  Que l’enrichissement soit alimentaire, sensoriel, social, cognitif, environnemental ou qu’il sollicite une manipulation, il doit toujours être adapté aux capacités de l’individu et de l’espèce. Par exemple, dans un quartier d’isolation pour Tamarin pinché, on y a ajouté des branches verticales, un type de perchoir où le singe doit absolument fournir un effort physique pour maintenir son équilibre… comme en nature!

L'Halloween pour les animaux du Biodôme

Pour souligner la fête de l’Halloween, le Biodôme de Montréal donne une saveur thématique à ses enrichissements en utilisant des citrouilles. Utilisées comme variation alimentaire, contenant ou objet à manipuler, les citrouilles seront présentes le temps d’un week-end (29-30 octobre 2011) dans les habitats du Biodôme. Vous serez certainement étonné de voir nos oiseaux, poissons et mammifères interagir avec les enrichissements que notre équipe d’animaliers a préparés. Informez-vous auprès de nos animateurs pour plus de détails. 

Vous souhaitez vous impliquer?
Abonnez-vous à l'infolettre À nous d'agir

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
2 Commentaire(s)
Portrait de Marie Gagnon
Marie Gagnon

Bonjour, J'adore le blogue de Jean-Philippe Gagnon, il est mon biodômiste (Terme inventé par mes enfants combinant biologiste et biodôme) préféré. Merci!

Logo
Espace pour la vie

Merci pour votre commentaire!

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous