Blogue

Une colocataire à 100 pattes : la scutigère!

Scutigera coleoptrata - Crédit photo : Insectarium de Montréal
Une colocataire à 100 pattes : la scutigère!

À son apparence, elle est peu invitante comme premier choix de colocataire, mais à ses habitudes de vies, elle en est une rêvée! Scutigera coleoptrata de son petit nom, la scutigère de maison (également appelée scutigère véloce) est un animal appartenant au groupe des myriapodes.

Ce groupe inclut les centipèdes (100 pattes, comme la scutigère) et les millipèdes (1 000 pattes), souvent confondus les uns avec les autres, mais ça, c’est une autre histoire! La scutigère passe souvent inaperçue, mais lorsqu’elle nous fait le privilège de se montrer le bout de ses pattes, il s’agit d’une expérience que l’on n’oublie pas!  Il s’agit d’une prédatrice discrète (mais efficace) qui fuit la lumière : ce qui explique pourquoi on ne la croise pas souvent. On la retrouve, pour la plupart du temps, dans les endroits chauds et humides.  On peut aussi l’apercevoir à l’occasion sur un mur ou encore dans la baignoire, par exemple.

Profil du « coloc »

La colocataire discrète est beige et brune avec trois lignes foncées qui s’étendent sur toute la longueur de son corps. Sa longueur varie, mais se situe généralement autour de trois centimètres bien qu’il ne soit pas rare qu’elle en atteigne près de cinq.

La longueur de ses pattes laisse cependant l'impression d'une bestiole beaucoup plus grande. Elles se comptent au nombre de trente et sont de plus en plus longues en partant de la tête vers l’extrémité de son corps.  Ceci lui permet de ne pas « s’empêtrer dans ses pattes ».  La dernière paire est d’ailleurs beaucoup plus grande que les autres et peut être confondue avec les antennes.  Chez la femelle, elle peut atteindre deux fois la longueur de son corps! La scutigère possède deux yeux composés de plusieurs (jusqu’à 600) « yeux simples », que l’on appelle des ocelles.  Elle utilise, pour capturer ses proies, une paire de petits crochets (des forcipules) avec lesquels elle injecte du venin pour les paralyser.

Un exterminateur peu coûteux

Premier réflexe : on tente de l’évincer! Toutefois, il faut savoir que cet arthropode se nourrit des petits insectes (mouches, lépismes, blattes, cloportes, etc.) qui se trouvent dans notre demeure. Il effectue ainsi un travail d’extermination à la fois efficace et gratuit.  La scutigère s’active souvent entre nos murs, là ou notre balai n’a pas accès…  C’est d’ailleurs au même endroit que plusieurs bestioles échappent également aux précieux outils ménagers! Discret, propre, et toujours partant pour faire le ménage à des endroits peu accessibles où squattent d’autres bestioles dans nos habitations : n’est-ce pas le colocataire idéal?

Saviez-vous que?

  • Le venin de la scutigère n’est pas reconnu comme dangereux pour les humains.
  • La scutigère est d’une rapidité à faire rougir les sprinteurs olympiques (d’où son nom de « véloce »). Son corps est comparable à une Formule 1. La scutigère peut se déplacer à une vitesse de 40 cm/seconde.
  • La scutigère fut introduite d’Europe.  Elle s’est également répandue dans plusieurs pays et est maintenant cosmopolite.
  • Lorsque dérangée, la scutigère peut émettre une odeur désagréable
  • La scutigère véloce peut se nourrir de ses congénères; elle est donc également cannibale!
  • Les forcipules (crochets) sont des pattes modifiées, elles ne sont pas attachées sur la tête, mais au premier segment corporel.
Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
11 Commentaire(s)
Portrait de Sarah
Sarah

Bonjour!

Merci pour ces informations sur la scutigère. Je la laisserai maintenant courir au lieu de vouloir l'écraser. Il me semblait bien qu'elle courait un peu trop vite pour que je puisse l'attraper!

Merci

Portrait de M
M

Merci beaucoup pour l'information que je vais faire suivre. Je ne me rappelle pas en avoir vu mais je souhaite dorénavant qu'elle fasse partie de mes colocataires au même titre que les araignées si elle peut nous débarrasser sainement des autres bestioles! D'autant plus qu'elle semble plus discrète et ne va pas se retrouver à quelque cm de mon nez pendue à un fil contrairement à sa concurrente ;-)

Portrait de Mario
Mario

Ma femme en n'a fait des cauchemars de c'est bestiole et je peu vous dires que j'ai fait le saut plusieurs fois chez nous en les voyants sur le mur.Je pensais même que c'étais une nouvelle sorte de bébitte qui c'est développé avec les année.Merci bcp pour les informations ,moi aussi maintenant je vais leur laisser la vie sauve...lollll
Merci

Portrait de Diane
Diane

Merci!
Mes nièces habitent le SS lors de leur visite à Mtl et font un plat quand elles voient la petite à longues pattes. Je leur fais parvenir cet article.
Merci!

Portrait de Sylvie D
Sylvie D

Je suis si contente d'avoir enfin de l'information sur cette "bibitte"!! J'en ai vu une une fois ici dans mon appartement à Montréal, mais dans les années 90 je demeurais à Ottawa, dans une très vieille maison et il y en avait souvent au plafond!!!

Portrait de Marie-Christine
Marie-Christine

Bonjour,

Merci beaucoup pour cet article.

Je viens, non sans mal, d'en capturer une dans un bocal que j'ai mis au congélateur... Si j'avais su qu'elle était utile, je l'aurais laissée vivre.
Si une autre se laisse voir, je lui laisserai la vie sauve; espérant qu'elle continue de s'occuper du ménage des coins sombres ;-)

Portrait de Luce
Luce

Ca me soulage d'en savoir plus sur cette bestiole..moi qui ai horreur des araignées....j'en ai eu de toutes les grosseurs l'an dernier et elles semblaient sortir d'un mur..ou est le panneau électrique dans mon logement...j'ai calfeutré tout le tour du panneau avec du gros ducktape.
Fallait en parler pour que j'en apercoive une GROSSE hier .....que j'ai du écraser car ne sachant pas dealer avec les bebittes, j'en ai une sainte horreur. Mais, au moins, la ..j'en sais plus..ce qui ne leur gardera pas la vie sauve pour autant ..mais bon

Portrait de Mathieu
Mathieu

Je me demandais si elle mangeait aussi les punaises de lit ? Est-ce que vous savez ?

Merci

Logo
Espace pour la vie

Bonjour Mathieu,

Bonne question! Nous l'avons transmise à Mario Bonneau, l'auteur du blogue, et voici sa réponse :

« Si la scutigère croise une punaise de lit, je ne donne pas cher de sa peau, mais comme elles ne vivent pas aux mêmes endroits, les probabilités sont assez faibles pour répondre non... »

Merci de votre intérêt pour Espace pour la vie,
Cordialement,
L'équipe du blogue

Portrait de MOUNIR
MOUNIR

Gros merci pour cet article. Avant, je tuais tout insecte a portée de vue que je vois chez moi: fourmi, araignée, scutigere, guepe, etc. Grace a votre article et a d'autres semblables, je touche plus aux scutigères et je laisse quelques petites araignées faire le menage.

Un insecticide naturel pour ceux qui craignent les araignées et scutigères: repandre du girofle moulu aux points d'entree soupoconnes.

Portrait de Eddie
Eddie

Je me rappelle avoir été premièrement introduit à cette espèce pendant qu'elle se promenait sur ma vaisselle propre, je l'ai assomé à coup de pulvérisateur pour bébittes et je ne veux plus jamais en revoir à l'avenir. Quelle horreur!

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous