Blogue

Une éclipse (très) partielle de Soleil

Éclipse partielle du Soleil © Marc Jobin
Une éclipse (très) partielle de Soleil

En fin d’après-midi (heure du Québec) le mercredi 1er juin 2011, le cône d’ombre de la Lune passera juste au-dessus du pôle Nord de la Terre. Il n’y aura pas d’éclipse totale de Soleil, mais seulement une éclipse partielle, visible à divers degrés dans l’Arctique et les régions voisines.

La zone d'observation de l'éclipse partielle au Québec

La limite sud de cette éclipse partielle traverse le Québec en diagonale : depuis la baie James, cette ligne imaginaire passe près de Chibougamau puis juste au nord du lac Saint-Jean; elle coupe ensuite le Saint-Laurent, près de Saint-Siméon dans Charlevoix, et de Rivière-du-Loup sur la rive Sud du fleuve. Dans toutes les régions situées au nord et à l’est de cette limite, une éclipse partielle de Soleil pourra être observée. La Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine, la Côte-Nord et le Nunavik, de même que l’Île du Prince-Édouard et Terre-Neuve, ainsi que la moitié nord du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse, se trouvent également dans cette zone.

À vos jumelles!

Toutefois, dans la plupart des secteurs habités, l’éclipse sera peu profonde. Sur la Côte-Nord, par exemple, à peine 3 % de la surface du Soleil sera cachée par la Lune au maximum de l’éclipse : difficilement remarquable à l’œil nu (avec des lunettes spéciales pour l’observation des éclipses solaires). Pour bien voir la petite encoche causée par la silhouette de la Lune en bordure du Soleil, il sera préférable d’utiliser un instrument d’optique (jumelles ou télescope) muni d’un filtre spécialement conçu pour l’observation solaire. Dans l’extrême nord du Québec, l’éclipse sera plus prononcée, mais ne dépassera pas les 11 %. Attention! Il ne faut jamais regarder en direction du Soleil sans filtration appropriée, que ce soit à l’œil nu ou à travers un instrument d’optique! À défaut de filtre, on peut recourir à des méthodes de projection. La prudence est toujours de mise : consultez le site Web du Planétarium de Montréal pour des conseils détaillés à ce sujet et pour davantage d’informations sur les circonstances de l’éclipse. Légende de l'image : Image simulée de l’éclipse du 1erjuin au moment de son maximum, vue de Sept-Îles, à 18h39 heure avancée de l’Est, telle qu’on pourrait la voir dans une petite lunette munie d’un filtre solaire. Le zénith est en haut. La silhouette de la Lune couvre 6 % du diamètre du Soleil, mais ne dissimule qu’un peu moins de 2 % de sa surface.

Pour plus d'information sur l'observation de planètes, constellations, et phénomènes astronomiques
Abonnez-vous à l'infolettre À ciel ouvert

Partager cette page

Articles qui pourraient vous intéresser

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous