Menu global

Carnet horticole et botanique

Créer un terrarium

Français
Terrarium pour exposition de Toronto
Crédit photo : Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)
Terrarium.

Qu'est-ce qu'un terrarium?

Un terrarium est un jardin miniature réalisé dans un contenant transparent, idéalement en verre. Le contenant peut être fermé ou ouvert (dépourvu de couvercle). Ce mode de culture, très en vogue à l'époque victorienne, demeure très populaire.

Selon l'imagination du jardinier ou de la jardinière, le terrarium peut prendre l'aspect d'un sous-bois, d'une jungle tropicale, d'une forêt enchantée, etc. En y ajoutant de l’eau, des insectes ou de petits animaux, il se transforme en vivarium.

Un écosystème à petite échelle

Concevoir un terrarium est un projet amusant et éducatif, car il illustre bien la notion d’écosystème, mais à une échelle réduite. De nombreux processus s’y déroulent en interaction : photosynthèse, respiration, transpiration, etc.

De plus, dans un terrarium fermé, l’eau est constamment recyclée, passant de la phase liquide à la phase gazeuse. On peut donc y observer le cycle de l’eau. Ainsi, l’eau rejetée dans l’air par les feuilles lors de la transpiration se condense sur les parois de verre. Elle retourne ensuite dans le sol, où elle est absorbée par les racines des plantes. Et le cycle recommence.

La culture en terrarium offre une solution originale au problème de l’air trop sec de nos maisons puisqu’elle procure aux plantes une humidité élevée. Elle permet ainsi de cultiver des végétaux qui requièrent une atmosphère humide. Elle est particulièrement indiquée pour les plantes insectivores.

Un terrarium pour les plantes succulentes?

Il vaut mieux éviter de cultiver des cactus et d’autres plantes succulentes en terrariums (souvent appelés « terrariums secs » ou « terrariums désertiques »), bien que cette pratique soit populaire. En effet, les conditions qui prévalent dans les terrariums (atmosphère humide et peu aérée, sol qui demeure humide longtemps) ne conviennent pas aux besoins de ces plantes de milieux arides. La pourriture risque de s’installer, même en terrarium ouvert.

En outre, la majorité des plantes succulentes nécessitent une lumière intense. Or, il ne faut pas placer un jardin sous verre en plein soleil, car la température y deviendrait trop élevée. Pour toutes ces raisons, si vous désirez composer un petit arrangement de plantes succulentes, il est préférable d’utiliser un contenant bas et muni de trous de drainage.

Contenant et matériaux

L’originalité d’un terrarium dépend du type de contenant utilisé, du choix et de la disposition des plantes.

Le contenant

Tout contenant en verre peut servir de terrarium, pourvu qu’il soit transparent et non teinté. Vous pouvez recycler un gros pot de verre, un bocal à poissons ou un ancien aquarium. De préférence, pour faciliter l’assemblage et l’entretien du terrarium, choisissez un récipient ayant une ouverture suffisante pour y introduire aisément une main.

Les matériaux

Les matériaux nécessaires à la fabrication d’un terrarium sont peu nombreux :

  • gravier fin, sable grossier ou billes d’argile pour constituer la couche de drainage;
  • morceaux de charbon de bois pour aider à absorber les odeurs;
  • toile moustiquaire ou géotextile perméable qui servira de séparateur de sol;
  • terreau convenant aux plantes cultivées;
  • éléments décoratifs tels que des morceaux d’écorce, des pierres, de la mousse, du bois de grève, si désirés.

Certaines personnes omettent la couche de drainage et le charbon de bois, et obtiennent néanmoins de bons résultats.

Les terreaux

Les terreaux commerciaux pour plantes d’intérieur peuvent être employés avec la majorité des plantes tropicales.

Cependant, pour la culture des plantes insectivores, utilisez un substrat acide. Par exemple, un mélange composé à parts égales de mousse de tourbe et d’un matériau léger comme la perlite, le Chabasai ou le Turface, convient aux Drosera et aux Pinguicula. Pour les Nepenthes, un substrat plus léger et plus aéré constitué de mousse de sphaigne et de copeaux de conifères (tels que ceux utilisés pour les orchidées) est plus adéquat. D’autres recettes de substrat peuvent aussi être utilisées.

Add this