Menu global

Histoire du Planétarium

Français
Vue aérienne du Planétarium de Montréal en construction, années 1960.
Crédit photo : Archives de la Ville de Montréal
Vue aérienne du Planétarium de Montréal.
  • Vue aérienne du Planétarium de Montréal.
  • Le maire Drapeau reçoit la clé du Planétarium du Dr Gendron.
  • Clé du Planétarium de Montréal.
  • Un homme regarde dans une ouverture placée dans une affiche du Club des curieux.
  • Cadran solaire équatorial.
  • Statue de Nicolas Copernic.
  • Planétarium de Montréal, autrefois appelé le Planétarium Dow.

Histoire du Planétarium Dow (1966-2011)

Un planétarium pour Expo 67!

Le Planétarium de Montréal – autrefois le Planétarium Dow – est inauguré le 1er avril 1966 par le maire Jean Drapeau. Cet événement couronne plus de trois ans de planification et de travail ardus de la part du Dr Pierre Gendron, doyen fondateur de la Faculté des sciences de l'Université d'Ottawa et grand amateur d'astronomie. À l'époque, le Dr Gendron est également président du conseil d'administration de la brasserie Dow (devenue par la suite la Brasserie O'Keefe et faisant maintenant partie de la brasserie Molson). Sous son impulsion, la brasserie Dow décide de contribuer à l'élan touristique de la métropole et à l'Exposition universelle de 1967 en dotant Montréal d'un Planétarium d'envergure internationale.

La conception des plans du Planétarium est confiée au bureau des architectes David-Barott-Boulva. Ces architectes intègrent dans leurs plans des données astronomiques de base, par exemple, la planète Saturne entourée de ses anneaux, que rappelait l'aspect extérieur du dôme. Construit au coût de 1,2 millions de dollars, le Planétarium s'élevait sur le site du square Chaboillez, auparavant un parc de stationnement. L'édifice et l'équipement de projection sont complétés en février 1966 et le spectacle inaugural, Nouveau Ciel, Cité nouvelle a pris l'affiche le 4 avril 1966.

Quelques chiffres impressionnants

  • De 1966 à 2011, près de six millions de spectateurs et spectatrices assistent à plus de 250 productions originales, réalisées par le Planétarium pour vulgariser l’univers fascinant de l’astronomie et de l’exploration spatiale.
  • Une cinquantaine de conférenciers et d’animateurs présentent plus de 58 000 spectacles dans le Théâtre des étoiles.

Le Planétarium de Montréal cesse ses activités publiques le 10 octobre 2011, deux ans avant l'ouverture du nouveau planétarium.

2013, un nouveau virage : le Planétarium Rio Tinto Alcan

Dans les années 2000, le renouvellement du Planétarium devient nécessaire pour moderniser ses installations et équipements en y intégrant les dernières innovations technologiques. S’ajoute un nouvel impératif : rapprocher le futur planétarium des autres institutions d’Espace pour la vie pour consolider le complexe muséal. De plus, l’engagement d’Espace pour la vie envers le développement durable exige la construction d’un bâtiment inscrit dans cette démarche.

De 1966 à octobre 2011, le Planétarium Dow propose aux Montréalais et aux Québécois une approche révolutionnaire de l’astronomie. En avril 2013, le Planétarium Rio Tinto Alcan, érigé près du Biodôme, prend la relève et innove à nouveau par une approche inédite tant au point de vue de l’architecture, de la technologie que de l’expérience. À l’image du mouvement initié par Espace pour la vie, le Planétarium Rio Tinto Alcan repousse les frontières dans le but de rapprocher l’humain de la nature.

La statue de Copernic

Cette statue avait d’abord été installée devant le Planétarium de Montréal. Elle occupe maintenant un emplacement de choix devant le Planétarium Rio Tinto Alcan. 

La statue est une réplique d’un monument dédié à l'astronome polonais Nicolas Copernic. L'original, réalisé en 1822 par le sculpteur danois Bertel Thorvaldsen (1770-1844), a été érigé en 1830 au centre de Varsovie. Une plaque fixée au socle de béton se lit comme suit :

Nicolas Copernic
1473-1543
Fondateur de l’astronomie moderne
Érigé par la communauté canadienne-polonaise en l’honneur du centenaire de la Confédération canadienne et du millénaire de la Pologne chrétienne.

Le cadran solaire

Également placé devant le Planétarium de Montréal à l’origine, le cadran solaire sera relocalisé devant le Planétarium Rio Tinto Alcan. Son installation est prévue au début du printemps 2013.

Le cadran solaire équatorial est une œuvre de l'artiste néerlandais Herman J. van der Heide (1919-1998). Sur le pied du cadran se trouve une plaque portant l'inscription suivante :

Aux citoyens de Montréal fraternellement,
Les citoyens de Rotterdam
325e anniversaire de la fondation de Montréal
17 mai 1642-1967

Add this

Partager cette page