Menu global

Jardin des Premières-Nations

Français
Jardin des Premières-Nations
Crédit photo : Jardin botanique de Montréal (Gilles Murray)
Campement d'été
  • Campement d'été
  • Acer saccharum
  • Fragaria virginiana
  • Corylus cornuta
  • Adiantum pedatum
  • Thuja occidentalis
  • Vaccinium vitis-idaea
  • Typha minima
  • Salix alba
  • Cornus canadensis

Les Autochtones partagent leurs visions de la nature

Le Jardin des Premières-Nations, ouvert au public en août 2001, présente les rapports que les Premières Nations et Inuit entretenaient et entretiennent toujours avec le monde végétal.

Évoquant un environnement naturel, ce jardin constitue la première infrastructure de cette importance sur le territoire montréalais dédié aux Premières Nations et Inuit du Québec. Ce jardin d'une superficie de 2,5 hectares est l'aboutissement de trois années d'efforts et la concrétisation d'un rêve inachevé du frère Marie-Victorin.

L'emplacement du futur Jardin des Premières-Nations comptait déjà un massif boisé très diversifié appelé le Groupe écologique, une tentative de reconsitution de cinq écosystèmes forestiers québécois. Actuellement, le jardin des Premières-Nations compte plus de 300 espèces végétales différentes ayant nécessité la plantation de centaines d'arbres et de milliers d'arbustes, vivaces et graminées.

Le Jardin des Premières-Nations se situe en plein cœur du Jardin botanique, au sud de l'Arboretum, à l'ouest du Jardin japonais, au nord du Jardin de Chine et à l'est du Ruisseau fleuri et du Jardin alpin.

Des cultures autochtones d'Amérique du Nord à découvrir

Lieu de connaissances et de rencontres entre les cultures, le Jardin des Premières-Nations permet d'apprendre à mieux connaître la richesse des cultures des premiers peuples d'Amérique.

Le Jardin botanique et un comité de représentants des Premières Nations, mis sur pied spécifiquement pour ce projet, ont travaillé en étroite collaboration sur un ensemble d'orientations et de paramètres lors de la conception et la réalisation de jardin.

Mettre en valeur les savoirs et savoir-faire autochtones

Le Jardin des Premières-Nations est un jardin contemporain inspiré des cultures autochtones et inuites. Il met en valeur non seulement les connaissances botaniques des Premières Nations et des Inuit, mais aussi les activités traditionnelles en lien avec le monde végétal:

  • La cueillette des plantes;
  • La fabrication d'objets avec le bois et l'écorce;
  • La construction d'habitations;
  • La culture de plantes, principalement le maïs, les courges et les haricots.

Add this

Partager cette page