Menu global

Insectes et autres arthropodes

L’œuf et la vie larvaire

Français
Après l'accouplement, la femelle du papillon du céleri pond toujours ses œufs sur une plante de la famille des Ombellifères, comme le persil.
Crédit photo : Insectarium de Montréal (René Limoges)
Papilio polyxenes asterius, Québec, Canada.
  • Papilio polyxenes asterius, Québec, Canada.
  • Papilio polyxenes asterius, Québec, Canada.
  • Papilio polyxenes asterius, Québec, Canada.
  • Calliphoridae, Québec, Canada.

Après l’accouplement, l’insecte femelle dépose généralement ses œufs dans un endroit où les larves pourront trouver facilement leur nourriture. Selon les espèces, les œufs sont pondus individuellement ou en groupes, et l'éclosion survient au bout de quelques jours, plusieurs mois ou même plusieurs années.

Certaines espèces ne pondent que quelques œufs, d'autres plusieurs centaines, voire même des milliers. Chez certains insectes, comme quelques espèces de moustiques, les femelles sont capables d'effectuer plusieurs pontes en l'espace de quelques semaines. Chez d'autres, comme les insectes sociaux, les femelles s'occupent des œufs, les nettoient, les protègent et nourrissent les jeunes larves au nid pendant un certain temps.

La vie larvaire

Comme chez les insectes à métamorphose incomplète, la vie larvaire est essentiellement une étape de croissance. Entre chaque mue, l'insecte consacre pratiquement tout son temps à se nourrir. Certains insectes ne se nourrissent d'ailleurs que durant cette période.

Les larves des insectes à métamorphose complète ont souvent la forme d'un ver avec ou sans pattes. Plus ou moins mobiles, elles subissent un certain nombre de mues avant de se transformer, non pas en adultes, mais bien en nymphes.

Add this

Partager cette page