Menu global

Maison de l'arbre Frédéric-Back

Français
La Maison de l'arbre Frédéric-Back est née du désir de souligner l'importance de l'arbre et des forêts dans notre vie
Crédit photo : Jardin botanique de Montréal (Lise Servant)
La Maison de l'arbre et l'étang.
  • La Maison de l'arbre et l'étang.
  • La Maison de l'arbre.
  • Juniperus scopulorum, Bonsaï.
  • Module du parcours d'interprétation dans l'Arboretum
  • Boisé des frênes de l'Arboretum

Située dans la partie nord-est du Jardin botanique de Montréal, la Maison de l'arbre Frédéric-Back souligne l'importance de l'arbre et des forêts dans nos vies et met en valeur les collections de l'Arboretum. Depuis juillet 1996, elle permet aux visiteurs et aux visiteuses de mieux connaître l'arbre dans ses dimensions scientifiques, écologiques, économiques, artistiques et culturelles.

Par ses activités de diffusion, la Maison de l’arbre Frédéric-Back sensibilise le public aux rôles joués par l'arbre dans divers aspects de la vie des humains, de même que dans l'équilibre écologique de plusieurs écosystèmes. Elle offre un espace de connexion qui sert de pôle à diverses activités citoyennes.

La Maison de l'arbre Frédéric-Back se trouve sur le boulevard Rosemont, à l'est du boulevard Pie-IX entre la 28e et la 29e avenue.

Adresse pour le transport adapté: 4500, boul. Rosemont (Ne pas utiliser comme adresse postale).

Des animations scientifiques en compagnie des arbres

Les guides-animateurs et les guides-animatrices de la Maison de l’arbre permettent au grand public et aux groupes scolaires de découvrir des usages méconnus de différentes essences d’arbres. Par exemple, on peut découvrir pourquoi le bois de bouleau jaune sert à fabriquer les freins des voitures du métro de Montréal.

Dans la salle principale, l’exposition « En compagnie des arbres » met en lumière les relations riches et complexes qu’entretiennent les arbres entre eux et avec d’autres organismes. Elle permet de poser un nouveau regard sur l'arbre au sein de sa communauté et de nous inspirer un avenir commun.

De la fin mai à la mi-octobre, une importante collection de bonsaïs nord-américains est exposée dans la cour de la Maison de l’arbre (temporairement fermée).

Pour compléter la visite, empruntez le sentier de l'étang de la Maison de l'arbre et explorez les impressionnantes collections d'arbres regroupées dans l'Arboretum.

Une architecture mettant en valeur le bois

Le concept du projet architectural de la Maison de l’arbre se base sur une interprétation de la figure de l'arbre comme symbole du pilier. Pour rendre hommage à la thématique du lieu, le bois est utilisé comme matériau de prédilection sous diverses formes et techniques.

Les bois locaux, provenant d'espèces québécoises et canadiennes, sont à l'honneur. Pin blanc, sapin baumier, épinette blanche, érable à sucre, bouleau jaune et sapin de Douglas servent à la structure ou à la finition du bâtiment.

Un espace chaleureux

L’intérieur de la Maison de l’arbre est aménagé de sorte qu’elle offre un endroit calme et accueillant, où les gens se sentent comme à la maison. Ils peuvent s’y reposer, prendre une bouchée, contempler les arbres de l’Arboretum et son étang, consulter une collection de livres variés. D’ailleurs, sa bibliothèque comporte des ouvrages qui abordent l’arbre sous les angles littéraire, poétique et scientifique.

Ce texte sur l'architecture de la Maison de l'arbre Frédéric-Back s’inspire d'un article de Simon Péloquin publié dans la revue Quatre-Temps, vol. 21, no 2.

La riche biodiversité d’un étang

En 2021, l’étang de la Maison de l’arbre a fait l’objet d’un projet de restauration en lien avec les phytotechnologies. On peut désormais y voir des installations conçues pour maîtriser les plantes envahissantes.

Aux abords du sentier en boucle d'une longueur de 400 m, les promeneurs et promeneuses peuvent obtenir des informations sur les fleurs et la faune qu’ils peuvent observer. Des bornes d’écoute traitent des effets de l'envahissement de plantes comme le roseau commun (Phragmite australis) sur la biodiversité et des moyens existants pour les contrôler.

L'étang est un site de prédilection pour l'observation des canards et autres oiseaux. Il abrite aussi plusieurs petits animaux et insectes, dont des grenouilles, des libellules, des bernaches et parfois un héron. À vous de découvrir toute la diversité de sa faune et de sa flore!

Arboretum

Découvrez les fabuleuses collections d'arbres du Jardin botanique de Montréal!

Plus de la moitié de la superficie du Jardin botanique de Montréal est consacrée à l'Arboretum et à ses impressionnantes collections. Sur ces 40 hectares se retrouvent presque toutes les espèces d'arbres capables de croître sous nos latitudes.

L'Arboretum compte environ 7 000 spécimens d'arbres et d'arbustes répartis en 50 collections. On y trouve aussi bien des espèces indigènes du Québec que de nombreux cultivars importés de partout dans le monde. Tous sont identifiés et regroupés par familles et par genres.

Véritable coin de forêt au cœur de la ville, l'Arboretum permet au visiteur de savourer les métamorphoses de la nature au fil des saisons. Les floraisons se succèdent du printemps à l'été. L'automne charme le promeneur par ses feuillages et ses fruits colorés puis, l'hiver venu, les amateurs d'observation d'oiseaux et de ski de fond convergent vers ce cadre paisible.

L'Arboretum est accessible pendant les heures d'ouverture du Jardin.

Périodes de floraison des principaux groupes d'arbres

Mai : pommetiers (Malus) et cerisiers (Prunus)
Mai à juin : rhododendrons (Rhododendron) et lilas (Syringa)
Début juin : marronniers (Aesculus)
Mi-juin : robiniers (Robinia)
Juin à juillet : weigelas (Weigela)
Début juillet : catalpas (Catalpa)
Juillet : tilleuls (Tilia)

Tout au long de l’automne, les arbres de l’Arboretum se parent de teintes flamboyantes.

Plan de l'Arboretum        

Il est plus facile de repérer les collections de l'Arboretum lorsqu'on consulte le plan où elles sont regroupées par catégories botaniques. 

 

Boisé des frênes

Le Boisé des frênes est l’un des rares espaces forestiers du Jardin botanique issu d’une régénération naturelle. Traversé par un sentier, il est fréquenté par les marcheurs et les amateurs d’observation de la nature. La canopée de cette frênaie est dominée par près de 500 frênes de Pennsylvanie (Fraxinus pennsylvanica) et plus de 200 ormes d’Amérique (Ulmus americana). Toutefois, le sous-bois comptait auparavant plusieurs espèces envahissantes; les plantes indigènes y étant peu représentées.

Grâce à une aide financière octroyée aux Amis du Jardin botanique de Montréal par le programme ÉcoAction d’Environnement Canada et l’appui de plusieurs partenaires, le projet de restauration du Boisé des frênes a été mis de l’avant en mai 2008. Il a permis d’initier la mise en valeur du boisé en procédant d’abord à l’arrachage de milliers de plants de nerprun cathartique (Rhamnus cathartica) et d’anthrisque (Anthriscus sylvestris), deux espèces envahissantes. Par la suite, de nombreux végétaux indigènes propres à ce milieu y ont été introduits, incluant des arbres, des arbustes, des fougères et des herbacées.

 

Documents téléchargeables

Parcours d'interprétation de l'Arboretum[PDF - 894.25 Ko - 10 pages]

Add this

Partager cette page