Menu global

Mon jardin

Jardin sociobiologique

Année

2023

Votre jardin

Jardin pour la biodiversité

Jardin pour les oiseaux

Oasis pour les monarques

Jardin nourricier

Témoignage

J'ai eu un cours de sociologie de l'environnement dans les années 1980, je pense à la planète, je suis pour le transport actif et communauto. Ça fait des années que je laisse pousser les mauvaises herbes dans mon jardin, d'abord parce que c'était bon pour mon lapin et ensuite parce que ça favorise la polonisation en attirant les insectes. J'ai même un composteur domestique depuis les années 1990.

Cette année j'ai même brisé le ciment sous la table en arrière pour ne conserver que quelques pierres et mis du gazon.

J'ai coché toutes vos catégories, car j'ai des fleurs sauvages dont des fleurs à papillons, je laisse des mauvaises herbes dans le potager (ça attire les polinisateurs), Si j'ai un peu de gazon, d'autres parties ont du trèfle aussi. J'ai des tuyas, des framboisiers et des rosiers, dont des sauvages. Je coupe le gazon 1 fois par mois, certaine partie aux ciseaux à gazon, ce qui permet aux fleurs sauvages de sortir et de les conserver. J'ai fait des bassins d'eau avec les couverts des poubelles qui servent pour le ramassage des herbes coupées par la ville, j'ai un composteur domestique, je nourris mon jardin avec la litière de mon lapin. Bref, j'utilise mes connaissance sur l'interaction (je suis sociologue) en travaillant avec l'interaction des plantes et des insectes pour mon jardin. Je fais donc de la sociobiologie.

Emplacement du jardin

Montréal