Menu global

nobELLES - Épisode 1 : Lise Meitner

Français

Résumé de l'épisode

Lise Meitner est une physicienne qui trainait avec Einstein, mais qui, contrairement à lui, n’a pas marqué les esprits. Elle avait deux tares de naissance : en plus d’être juive, elle était femme. Voici l’histoire de celle qu’on a surnommée – à son corps défendant – « la mère de la bombe atomique ». Hélène Lee-Gosselin, psychologue sociale et spécialiste de la discrimination au travail, explore le doute qu’a ressenti Lise Meitner et définit pour nous le syndrome de l’imposteur.

Transcription de l'épisode 1 - Lise Meitner

Texte de l'exposition

Quarante-huit. C’est le nombre de fois où la candidature de Lise Meitner a été proposée pour le prix Nobel de chimie ou de physique entre 1924 et 1965. C’est plus qu’une fois par an. Mais elle n’a jamais reçu cette distinction.

Pendant les vacances de Noël 1938, Lise Meitner et son neveu Otto Frisch vont comprendre et expliquer les résultats d’une expérience réalisée par leurs collègues Otto Hahn et Fritz Strassmann. Dans leur article scientifique publié en février 1939 dans la revue Nature, Meitner et Frisch nommeront ce phénomène « fission nucléaire ».

La fission nucléaire, c’est le principe qui est au cœur du fonctionnement des réacteurs nucléaires, mais aussi des bombes atomiques développées au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Étonnamment, Otto Hahn recevra seul le prix Nobel en 1944 pour cette découverte fondamentale.

À l’été 1938, Meitner a dû fuir Berlin car le ministère de la Science et de l’Éducation du Troisième Reich s’intéressait de trop près à cette scientifique issue d’une famille juive autrichienne, bien qu’elle ne soit pas pratiquante. Le climat politique de l’Allemagne nazie devenait beaucoup trop dangereux, certains membres de sa famille furent même arrêtés et déportés dans des camps de concentration. Lorsque sa citoyenneté autrichienne est révoquée après l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie en mars 1938, Meitner se réfugie en Suède grâce à ses amis dans la communauté académique.

Elle devient une célébrité aux États-Unis à la suite des bombardements atomiques sur les villes d’Hiroshima et de Nagasaki à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, même si elle n’a jamais accepté l’invitation de se joindre au projet Manhattan.

« La science amène des gens à chercher la vérité objective de manière totalement désintéressée; elle nous enseigne à accepter la réalité avec émerveillement et admiration, sans oublier la révérence profonde et le plaisir intellectuel que l’ordre naturel des choses procure aux véritables scientifiques. »

C’est facile de manquer de confiance en soi quand tout ce que vous faites est constamment débattu et remis en question. Quand le travail de votre vie est toléré, au mieux accepté. Au fil des époques, les femmes ont été considérées trop émotives ou sensibles pour être des personnes scientifiques et réfléchies. Jugées trop « imprévisibles », on les a empêchées d’étudier le fonctionnement des lois de la nature. Peut-être devrait-on évaluer les hommes politiques de façon similaire.

Add this