Menu global

Planètes visibles à l'oeil nu

  • Crédit photo : Sophie Desrosiers
    Le ciel à l'oeil nu

    Du 12 au 26 juillet 2021

    Mercure est visible dans le ciel du matin jusqu’à la troisième semaine de juillet. Vous trouverez la petite planète bas à l’est-nord-est pendant l’aube, 45 minutes avant le lever du Soleil. L’écart entre Mercure et le Soleil diminue de jour en jour, et même si la planète devient de plus en plus brillante vers la fin de cette fenêtre d’observation, on la perd de vue après le 22 ou 23 juillet parce qu’elle est simplement trop basse.

    Vénus est la brillante Étoile du Soir qu’on peut apercevoir bas à l’horizon ouest, 20 minutes après le coucher du Soleil; Vénus se couche à son tour 90 minutes après le Soleil. Vénus et Mars (beaucoup plus faible) se croisent le soir des 12 et 13 juillet; à peine un demi-degré sépare les deux planètes. Le soir du 12 juillet, le mince croissant de Lune repose 7 degrés en haut et à gauche du duo Vénus-Mars. Vénus s’approche ensuite de Régulus et passe à seulement un degré au-dessus de l’étoile le soir du 21 juillet.

    Mars devient de plus en plus difficile à voir à mesure qu’elle faiblit et que son écart avec le Soleil diminue. La planète rouge s’allume au crépuscule, moins de 10 degrés au-dessus de l’horizon ouest, puis disparaît à l’horizon ouest-nord-ouest vers 22 heures; le soir des 12 et 13 juillet, Mars n’est qu’à un demi-degré de Vénus. Le soir du 12 juillet, le mince croissant de Lune repose 7 degrés en haut et à gauche du duo Vénus-Mars. Mars s’approche ensuite de Régulus et passe à seulement ½ degré au-dessus de l’étoile le soir du 29 juillet.

    Jupiter est bien visible à compter de la fin de soirée et jusqu’à l’aube : la planète géante émerge au-dessus de l’horizon est-sud-est avant 23 heures. Vers 3 heures du matin, elle brille intensément 32 degrés au-dessus de l’horizon sud. Dans la nuit du 25 au 26 juillet, la Lune gibbeuse décroissante repose à moins de 5 degrés sous Jupiter.

    Saturne est bien visible à partir du milieu de la soirée et jusqu’à l’aube. La planète aux anneaux émerge à l’horizon est-sud-est avant 22 heures puis culmine vers 2 heures du matin, 26 degrés au-dessus de l’horizon sud, une vingtaine de degrés à droite de la très brillante Jupiter. Dans la nuit du 23 au 24 juillet, la pleine Lune repose 8 degrés en bas et à droite de Saturne. La nuit suivante, la Lune gibbeuse décroissante se retrouve plutôt en bas et à gauche de Saturne.

Add this

Partager cette page