Menu global

Planètes visibles à l'oeil nu

  • Crédit photo : Sophie Desrosiers
    Le ciel à l'oeil nu

    Du 1er au 15 juin 2020

    Mercure effectue jusqu’au 15 juin une très bonne apparition dans le ciel du soir. Cherchez la petite planète bas à l’horizon ouest-nord-ouest, 30 minutes après le coucher du Soleil; des jumelles vous aideront à repérer ce petit point de lumière dans les couleurs du crépuscule.

    Vénus passe entre la Terre et le Soleil (conjonction inférieure) le 3 juin, puis réapparaît graduellement dans le ciel du matin. On pourra la voir à compter de la mi-juin très bas à l’horizon est-nord-est, 30 minutes avant le lever du Soleil. Des jumelles vous aideront à la repérer dans la clarté de l’aube. Le matin du 19 juin, Vénus est occultée (cachée) par la Lune.

    Mars émerge au-dessus de l’horizon est-sud-est après 2 heures du matin. À l’aube, on retrouve la planète rouge une trentaine de degrés au-dessus de l’horizon sud-est. Le 13 juin, en fin de nuit et à l’aube, la Lune au dernier quartier repose 4 degrés sous Mars, bas au sud-est en fin de nuit et à l’aube.

    Jupiter est visible bas à l’horizon sud-est après minuit. Aux premières lueurs de l’aube, la brillante planète géante culmine au sud à environ 23 degrés de hauteur. Remarquez également la présence de Saturne, quelques degrés à sa gauche. Le matin du 9 juin, la Lune gibbeuse décroissante dessine un grand triangle avec Saturne au-dessus et Jupiter, un peu plus loin à droite.

    Saturne est visible bas à l’horizon sud-est après minuit, quelques degrés seulement en bas et à gauche de le brillante Jupiter. Aux premières lueurs de l’aube, Saturne culmine au sud à environ 24 degrés de hauteur, juste à la gauche de Jupiter. Le matin du 9 juin, la Lune gibbeuse décroissante dessine un grand triangle avec Saturne au-dessus et Jupiter, un peu plus loin à droite.

Add this

Partager cette page