Menu global

Se rapprocher de la nature - Épisode 3 : Vivre la nature en ville

Français

Une ville comme Montréal compte un grand nombre d’animaux sauvages avec lesquels il faut apprendre à cohabiter. Le biologiste Marc Sardi et la vétérinaire Emiko Wong expliquent pourquoi les richesses naturelles qui nous entourent doivent être mises en valeur dans le respect de la biodiversité.

La coordonnatrice du programme Mon Jardin Espace pour la vie Marika D’Eschambeault et le préposé à l’animation au Jardin botanique Francis Cardinal parlent d’initiatives urbaines écologiques. Ils démontrent comment on peut transformer son jardin afin d’accroître ses récoltes ou sa floraison. Par exemple, avec l’ajout d’espèces indigènes, on le rend plus invitant pour plusieurs espèces d’insectes et d’oiseaux.

Ces animaux près de chez vous

Montréal étant une île, de nombreux animaux évoluant dans des milieux humides y vivent, comme les tortues serpentines ou les castors. Dans le fleuve, on trouve aussi des esturgeons jaunes, des dorés et des couleuvres. Toute cette faune nécessite une protection pour survivre au développement urbain.

Emiko Wong souligne qu’il faut éduquer les gens à ne pas nourrir les ratons laveurs et les écureuils présents en ville. Si ces animaux s’approchent trop des humains, il y a un risque de propagation de maladies.

La vétérinaire au Biodôme de Montréal affirme qu’il faut plutôt aider les animaux à faire face à la pression des humains, qui prennent de plus en plus de place sur la planète. Elle donne pour exemples l’installation de corridors migratoires sous les autoroutes et la prise en compte de l’impact sur la faune lors de projets immobiliers.

Transformer son jardin urbain

Jardiner pour la biodiversité peut se faire par étape en ajoutant des plantes indigènes à son jardin  et en plantant une variété de plantes différentes. Par ces choix, on peut faire en sorte que les plantes fleurissent du printemps à l’automne, ce qui les rend attirantes pour les insectes pollinisateurs.

Pour aménager son jardin, la première étape est de l’observer. En identifiant où se trouvent les zones d’ensoleillement et les parties de terrain humide, il est plus facile de choisir les plantes appropriées. En expérimentant, le jardin pourra s’embellir d’année en année.

Add this