Blogue

Les chenilles processionnaires au Québec : une fausse rumeur

Chenilles processionnaires du pin
Credit: CC Flickr (rabiem22)
Chenilles processionnaires du pin
Les chenilles processionnaires au Québec : une fausse rumeur

Depuis quelques années, l’arrivée de la belle saison redonne vie à une fausse rumeur qui, avec l’aide des médias sociaux, s’étend progressivement au sein de notre société. Cette rumeur veut que l’espèce européenne Thaumetopoea pityocampa, communément appelée « chenille processionnaire du pin », soit maintenant installée sur le territoire québécois. Qu’en est-il vraiment de cette situation?

Que sont les chenilles processionnaires du pin?

Il s’agit de chenilles qui ne se trouvent pas au Québec, mais dans l’ensemble des pays méditerranéens. Ces chenilles vivent en colonies et tissent des abris de soie qui leur permettent de manger les aiguilles des pins, tout en étant protégées des intempéries et des prédateurs potentiels. On les qualifie de « processionnaires » car elles se déplacent les unes derrière les autres, en file indienne, lorsqu’elles quittent leurs abris. En outre, au printemps, ces chenilles libèrent des poils facilement emportés par le vent, qui causent d’importantes allergies cutanées et respiratoires chez l’homme et les animaux domestiques. Lorsque ces poils se cassent, ils libèrent une substance urticante qui provoque des démangeaisons vives et tenaces qui, à leur tour, sont sources d’irritations et d’inflammations importantes.

Au Québec : des chenilles groupées, mais pas du tout urticantes 

Il existe au Québec des chenilles vivant en colonie et qui, au printemps, tout comme les processionnaires, forment des abris de soie sur les arbres. Toutefois, dans notre belle province, ces insectes sont appelés « chenilles à tentes » et ont très peu en commun avec leurs cousines françaises. En fait, les seuls éléments partagés par ces deux groupes de chenilles sont leur mode de vie grégaire et la fabrication d’abris de soie. En outre, les chenilles à tentes ne marchent jamais à la queue leu leu, car c’est plutôt seules, et dans des directions opposées, qu’elles abandonnent leur abri de soie. De plus, à ce jour, leurs poils n’ont jamais provoqué de réactions allergènes tant chez l’homme que chez ses compagnons à quatre pattes.

Soyons vigilants!

Dans les pays où se trouvent les chenilles processionnaires, certaines cliniques vétérinaires émettent de nombreux avis via Internet pour informer les propriétaires d’animaux domestiques des menaces que constituent ces chenilles et sur les comportements à adopter pour protéger leurs compagnons canins ou félins. Ainsi, peu importe où nous sommes, ces avis se retrouvent vite dans nos boîtes de courriels et sur nos pages Facebook. En outre, il est facile de comparer les insectes trouvés à l’extérieur avec ceux dont la photographie est publiée sur le Web. Toutefois, la vigilance est de mise pour s’assurer que les insectes aperçus dans notre cour sont bel et bien ceux dont il est question… dans le monde virtuel.   

Lire aussi

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
13 Commentaire(s)
Portrait de Mélanie Bérubé
Mélanie Bérubé

Cette rumeur court toujours cet été... j'ai vu ca passé sur facebook!
Petite question comme ca : comment pouvez-vous avoir publié un article en date du 15 juin 2015 alors qu'on est seulement le 13? :P

Logo
Espace pour la vie

Bonjour,

Merci de nous avoir fait part de cette erreur. Toutes nos excuses, nous allons porter une attention spéciale aux dates de publication.

Bonne journée,
L'équipe du blogue

Portrait de Laurette Pratte
Laurette Pratte

Bonsoir, j'ai une question pour vous. Savez vous comment ça prend de temps pour que la chenille ce transforme en papillon? On a tellement de chenilles à Rouyn-Noranda qu'il y a tout plein d'arbres qui n'ont plus de feuilles et on en a tout pleins après nos maisons et dans nos parterre ainsi que dans nos fleurs. Je suis tanné!

Logo
Espace pour la vie

Bonjour,

Merci de votre intérêt pour Espace pour la vie.

Nous avons transmis votre question à Mme Giroux, et voici sa réponse : « Au Québec, les espèces de chenilles à tentes observées en juin sont la livrée d’Amérique (Malacosoma americanum) et la livrée des forêts (Malacosoma disstria). Ces chenilles atteignent leur taille maximale, soit environ 5 à 6 cm, entre 5 et 6 semaines . Vous pouvez les détruire en les noyant dans de l'eau légèrement savonneuse.»

Cordialement,
L'Équipe du blogue

Portrait de daph
daph

toute a fait daccord ! dailleurs il a un cas qui a été traiter a Lhopital St-Justine !!

Portrait de Mélissa Carrier
Mélissa Carrier

L'article du Journal de Montréal date du 19 octobre 2013, donc presque deux ans avant ce blogue.

Portrait de Nicolas
Nicolas

J'ai filmé un tas de chenille la semaine passée sur un arbre, et elles se déplacaient justement en file indienne. Elle ressemblaient pas mal à ces chenilles dont on parle ici. J'espère qu'elles ne représentent pas un grand risque, car il y en a plein dans le parc où jouent mes enfants.

Logo
Espace pour la vie

Bonjour,

Merci de votre intérêt pour Espace pour la vie.

Nous avons transmis votre question à Mme Giroux, et voici sa réponse : « Tel que mentionné sur notre blogue, les chenilles processionnaires du pin ne sont pas présentes au Québec. Celles que nous apercevons présentement sont les chenilles de la livrée des forêts et de la livrée d’Amérique. En outre, les chenilles de ces espèces ne s’attaquent pas aux conifères tel le pin, mais aux feuillus. Il peut arriver qu’elles donnent l’impression de se suivre mais leurs déplacements sont généralement solitaires et désorganisés. Les chenilles des livrées sont inoffensives.»

Cordialement,
L'Équipe du blogue

Portrait de Manon Legris
Manon Legris

Invasion de chenilles à tente livrée d Amérique il y en a des centaines colle sur le tronc de les arbres bouleau érable et Lilas en plus des arbustes dû jardins
À la municipalité ont me dit qu il n'y a aucun danger pour les arbres que dans 3 semaines elles seront parties mais les feuilles de mes arbres seront manger comme l an dernier est il possible de sauve mes arbres dit moi que je ne vais pas les perdre quel est le traitements à court et long terme j ai des photos si nécessaire merci à vous

Logo
Espace pour la vie

Bonjour,

Nous avons transmis votre question à Mme Giroux, et voici sa réponse : « Effectivement les chenilles de la livrée d’Amérique et celle de la livrée des forêts contribuent fortement à la défoliation des arbres. Puisqu’elles sont actives au printemps, cela permet à l’arbre de refaire son feuillage avant la fin de l’été. Normalement, selon l'intensité de l'épidémie, la croissance des arbres peut être affectée, mais généralement, ils n'en meurent pas. À ce sujet, nous vous suggérons de consulter les sites Web de Forêts Canada et celui de Forêts, faune et parcs Québec afin de connaître l'impact de cet insecte sur les arbres. Enfin, pour diminuer les populations l'an prochain, vous pouvez détruire les bagues d'œufs que les femelles pondent après l'accouplement (il existe de nombreuses photographies de ces bagues sur le Web).»

Cordialement,
L'Équipe du blogue

Portrait de Agathe Gagnon
Agathe Gagnon

À Victoriaville en août 2016, j'ai bu et senti immédiatement une piqure sur ma lèvre supérieure. J'ai recraché parterre et une chenille grise avec une ligne Orange se trouvait où j'avais craché. Ma lèvre est venue enflée rapidement. Sensation comme le dentiste. Je sentais le poil que j'ai dû enlevé avec une pince. J'ai dû désinfecter et mis de la glace. Si ce n'est pas cette chenille qu'est ce que c'est?

Logo
Espace pour la vie

Bonjour,

Nous avons transmis votre question à Mme Giroux, et voici sa réponse : « Nous sommes désolés de cette mésaventure. Les muqueuses buccales sont très sensibles. Aussi, comme vous le mentionnez, ce sont les poils de la chenille qui ont entraîné cette réaction, car les chenilles ne piquent pas. Ces cas sont plutôt rares et ces réactions plutôt localisées. Elles disparaissent avec la glace. Pour ce qui est de l’identification, sans spécimen ou photographie du spécimen, nous ne pouvons vous dire de quoi il s’agit.»

Cordialement,
L'Équipe du blogue

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous