Blogue

Valentina Terechkova, l’histoire de la première femme dans l’espace

Valentina Terechkova en janvier 1969.
Credit: RIA Novosti archive, image #612748 / Alexander Mokletsov / CC-BY-SA 3.0
Valentina Terechkova en janvier 1969.
  • Valentina Terechkova en janvier 1969.
  • Les cosmonautes Pavel Popovitch, Youri Gagarine et Valentina Terechkova en janvier 1964.
  • Valentina Terechkova et Pierre E Trudeau en 1971
Valentina Terechkova, l’histoire de la première femme dans l’espace

Deux ans après le vol de Youri Gagarine, les Soviétiques ont écrit une autre page de l’histoire de l’aérospatial en envoyant la première femme dans l’espace. En juin 1963, Valentina Terechkova effectue un vol spatial de près de trois jours à bord du vaisseau Vostok 6.

Une jeune femme déterminée

Valentina Terechkova est née le 6 mars 1937 dans le village de Maslennikovo, à 270 km de Moscou. Elle perd son père en 1941 lors de la Deuxième Guerre mondiale. Sa mère s’installe alors à Iaroslavl pour y travailler dans l’usine de filature de coton. Elle insiste pour que ses trois enfants poursuivent leurs études. C’est ce que fera Valentina jusqu’à 17 ans. Elle s’enrôle ensuite dans une usine de pneumatique puis rejoint sa mère et sa sœur à l’usine de filature.

À la fin des années 1950, elle débute son implication politique en adhérant à l’aile jeunesse du Parti communiste. Cela lui permet de suivre des cours par correspondance à l’École technique de l’industrie légère et de décrocher son diplôme en 1960.

À la même époque, elle s’initie au parachutisme à l’aéro-club local. Elle devient même institutrice de parachutisme après deux ans.

Valentina est fascinée par le vol spatial de Youri Gagarine (en avril 1961). Elle est recrutée avec quatre autres femmes pour faire partie du deuxième groupe de cosmonautes soviétiques en 1962. Elle commence un entraînement rigoureux qui servira à choisir la première femme à aller dans l’espace. Ses origines prolétariennes et son implication au sein du Parti communiste jouent en faveur de Terechkova.

Victime du mal de l’espace

Terechkova s’envole dans l’espace le 16 juin 1963 à 12 h 29 heure locale, sous le nom de code radio de Tchaïka (mouette en français). Deux jours plus tôt, le cosmonaute Valeri Bykovski (nom de code lasbred, soit faucon en français) a été mis en orbite à bord de la capsule Vostok 5. Les deux vaisseaux se rapprochent suffisamment à chaque orbite pour communiquer entre eux. Ce qui fera dire à Valentina pendant le vol : « La mouette est en vue du faucon ».

Les autorités soviétiques diffusent rapidement un message de propagande vantant l’égalité entre les sexes dans le système socialiste.

Valentina est émerveillée par la beauté de la Terre, mais rapidement elle ressent des malaises liés au mal de l’espace (nausées, vomissements, étourdissements). Ce mal, encore inconnu à l’époque, avait également affligé Guerman Titov lors du deuxième vol d’un cosmonaute en 1961. Elle se sent très fatiguée pendant le vol et dort beaucoup.

Le Vostok de Valentina éprouve aussi des problèmes alors que les commandes l’amènent à s’éloigner de la Terre. Des correctifs seront envoyés depuis le centre de contrôle pour assurer le retour sur Terre du vaisseau. Par chance, la manœuvre fonctionne et Valentina revient au sol sans encombre après avoir bouclé 48 orbites de la Terre en plus de 70 heures de vol.

Plusieurs dirigeants du programme spatial soviétique vont considérer le vol de Terechkova comme un échec à cause de ses malaises récurrents. Cependant, aucun n’avait fait de reproche à Titov qui avait eu les mêmes problèmes lors de son vol.

Une femme impliquée

À son retour, Terechkova devient un symbole du communisme et sera décorée de l’ordre de Lénine et de héros de l’URSS.

Valentina Terechkova ne volera plus dans l’espace. Elle s’implique ensuite activement en politique. Elle est encore aujourd’hui, à 84 ans, députée à la Douma de Russie sous la bannière du parti du président Poutine.

Il faudra attendre 19 ans, en 1982, avant qu’une autre femme y retourne (Svetlana Savitskaïa). À ce jour, Valentina Terechkova demeure la plus jeune femme à avoir voyagé dans l’espace et la seule à avoir effectué un vol en solo.

Pour plus d'information sur l'observation de planètes, constellations, et phénomènes astronomiques
Abonnez-vous à l'infolettre À ciel ouvert

Partager cette page

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous