Blogue

Aider les oiseaux à passer l’hiver ?

Snow bunting © concours photo (Normand Boucher)
  • Snow bunting © concours photo (Normand Boucher)
  • Pic mineur
Aider les oiseaux à passer l’hiver ?

Rédigé le 8 novembre 2013 et révisé le 19 novembre 2021.

Vous avez travaillé tout l’été pour aménager votre jardin pour les oiseaux et vous avez sans doute eu la chance de les voir voltiger près de chez vous. Mais, à l’approche de la saison froide, est-ce que les oiseaux ont besoin d'aide pour passer l'hiver? La réponse est non, mais nous pouvons faire des petits gestes pour apprécier davantage leur présence.

Un petit coup de pouce pour se nourrir

Même si les végétaux de votre jardin constituent un abri et une source de nourriture intéressante pour les oiseaux, ceux-ci ne suffiront probablement pas à maintenir la présence de vos compagnons ailés pendant toute la saison froide. Si vous habitez à la campagne, vous pouvez installer des cages à suif et des mangeoires contenant des mélanges de graines caloriques dans votre jardin pour les aider à prendre des forces et le poids dont ils auront besoin pour braver les températures extrêmes. Vous trouverez des mélanges « tout prêts » et des boules de graisse végétale contenant des graines dans la plupart des animaleries. Mieux encore! Vous pouvez même les préparer vous-même grâce aux nombreuses recettes disponibles sur les sites Internet spécialisés. Cette approche n’est toutefois pas recommandée dans la grande région de Montréal, car vous risquez d’attirer des animaux qui feront fuir les oiseaux ou des oiseaux non indigènes comme les étourneaux sansonnets. 

Un petit truc qui fonctionne où que vous habitiez.

Prenez une bûche de 10 cm de diamètre minimum dans laquelle vous percerez quelques gros trous d'environ 3 à 4 cm de diamètre d'un seul côté de la bûche. Percez ensuite un petit trou aux deux extrémités de la bûche afin d'y visser des anneaux métalliques puis attachez-les avec une corde ou une petite chaîne en métal. Accrochez la bûche à l'horizontale, grâce à la chaîne, afin que les gros trous soient face au sol, il ne reste plus qu'à remplir les gros trous de suif et vous obtiendrez une bûche à suif.

Pourquoi placer les trous face au sol?

Tout simplement parce que les étourneaux auront de la difficulté à s'accrocher à la bûche et à y chercher du suif. Quant aux oiseaux indigènes tels que les pics, mésanges, sittelles et grimpereaux, chercher du suif sera un jeu d'enfant pour eux. Surveillez vos mangeoires pour vous assurer que vos visiteurs à plumes ont toujours de quoi se nourrir et nettoyez-les régulièrement pour éviter la prolifération de bactéries.

Une source d’eau liquide

Comme tous les animaux, les oiseaux aussi ont besoin de s’abreuver et l'accessibilité à de l’eau sous forme liquide est plutôt difficile en période de froid extrême. Ils peuvent se retrouver contraints à manger de la neige pour s’hydrater, mais gaspillent du même coup une grande partie de leur énergie pour la faire fondre. S’assurer que l’eau liquide reste accessible en hiver est donc une autre façon d'inviter les oiseaux à fréquenter votre cour.  Mais comment faire? 

  • On retrouve dans les commerces des bains d’oiseaux chauffés qui sont également disponibles sur des sites Internet spécialisés comme lenaturaliste.ca. Ceux-ci vous permettront de maintenir l’eau de l’abreuvoir au-dessus du seuil de congélation. Cette pratique est toutefois à utiliser avec précaution puisque les oiseaux sont tentés de se baigner. Incapable de se sécher convenablement certains pourront souffrir d’hypothermie, à éviter lors des grands froid. 
  • On peut également offrir de l’eau tiède dans un abreuvoir d’oiseaux muni de perchoirs. Il est important alors de rentrer l'abreuvoir à l’intérieur avant que l’eau ne gèle afin d’éviter d'abîmer le contenant.
  • Les plus ingénieux pourront construire un abreuvoir fontaine. Un réservoir muni d'un chauffe-eau monté sur un régulateur de température pourra alimenter une petite pompe qui génère un jet d’eau à proximité d’un perchoir. Puisqu’il n’y a pas de plateau où les oiseaux pourraient se baigner, le système est tout à fait sécuritaire et leur procure de l’eau en abondance. 

Grâce à ces différents aménagements, vous permettrez aux oiseaux de passer un hiver moins difficile et d’arriver au printemps en meilleure forme! Cet article a été rédigé en collaboration avec Stéphan Deschênes, animateur scientifique au Biodôme.

 

Lire aussi:

Nourrir les oiseaux l’hiver : bonne ou mauvaise idée?

Partager cette page

Inscrivez-vous aux communications Espace pour la vie pour recevoir notre infolettre mensuelle, de l'information pertinente sur les évènements de nos cinq musées, ainsi que des conseils provenant directement de nos experts.
Abonnez-vous à l'infolettre Espace pour la vie

Vous souhaitez vous impliquer?
Abonnez-vous à l'infolettre À nous d'agir

Découvrez des conseils d’horticulture, de jardinage, et de botanique
Abonnez-vous à l'infolettre Mon jardin

Suivez-nous !

Abonnez-vous pour recevoir par courriel :
17 Commentaire(s)
Portrait de Louise Rioux
Louise Rioux

Moi je les nourris toute l année et L hiver du suif. Ils adorent. Le hic c est que les mulots en mangent et ils vont se faire un nid dans mon filtre à air de mon auto alors faut que je trouve une solution pour ne pas arrêter de mourir les oiseaux mais comment ?

Portrait de France Comtois
France Comtois

Je suis nouvellement déménagée à Montréal, j’habitais la banlieue ouest de Montréal, j’aimerais bien nourrir les oiseaux mais je ne sais pas si les oiseaux viendraient dans les mangeoires je suis du quartier Hochelaga-Maisonneuve près du stade olympique

Portrait de Catherine
Catherine

Oui ils viendront se nourrir et s'abreuver. Nous habitons dans le même quartier depuis des années, il y a une famille de cardinaux, entre autre, qui se tient dans le coin depuis très longtemps.

Portrait de isabelle paquin
isabelle paquin

J'ai lu cette semaine qu'on pouvait offrir aux oiseaux des pommes accrochées aux branches. Que pouvez-vous me dire là-dessus?

Logo
Espace pour la vie

Il faut savoir que lorsqu'on nourrit les oiseaux c'est avant tout pour notre propre plaisir qu'on le fait. Les espèces adaptées à notre climat n'ont techniquement pas besoin de nous pour passer l'hiver. La pomme est une bonne idée pour attirer les oiseaux qui préfèrent les petits fruits. Comme les jaseurs et les merles.

Portrait de Ginette
Ginette

En nourrissant les oiseaux l’hiver, j’ai l’impression de débalancer la nature »
Les geais bleus, les étourneaux et les écureuils noirs apportés dans notre campagne par les villégiateurs qui ne les veulent plus en ville...envahissent et chassent les plus petits. Donc, plus de mésanges, de chardonnerets, de gros becs, de roselins...en bout de ligne, c’est désert
Que dois je faire ?

Portrait de Ginette
Ginette

En nourrissant les oiseaux l’hiver, j’ai l’impression de débalancer la nature »
Les geais bleus, les étourneaux et les écureuils noirs apportés dans notre campagne par les villégiateurs qui ne les veulent plus en ville...envahissent et chassent les plus petits. Donc, plus de mésanges, de chardonnerets, de gros becs, de roselins...en bout de ligne, c’est désert
Que dois je faire ?

Logo
Espace pour la vie

L'étalement urbain et les interventions qu'on fait, profitent effectivement à une poignée d'espèces mais nuisent à beaucoup d'autres. On peut penser à la chaleur de nos bâtiments, les résidus agricoles, les abris pour nicher, nos poubelles, la liste est longue. En ce sens, ceci débalance probablement un certain équilibre dans la nature. Nos connaissances sur le domaine évoluent. Il est recommandé de favoriser la nature en réduisant les interventions. Par exemple, arrêter de tondre la pelouse, garder des arbres morts et des débris de végétaux au sol. Sinon, intervenir pour végétaliser les berges et les endroits minéralisés et planter des espèces indigènes. Pour les oiseaux, certains arbres et végétaux indigènes offrent des collations hivernales car les fruits sont persistants.

Portrait de Louise Lavallée
Louise Lavallée

Si on n aide pas les oiseaux a passer l hiver c est difficile pour eux. Je ramasse le gras de bacon, le gras de mes bouillon et je le congelé. En hiver j ajoute du beurre d arachide et des graines. Tous les oiseaux en mangent mais durtouty les pics. 3 fois par jour les durbecs des sapins viennent se nourrir. Ils sont réguliers et moi aussi. Je ne pense pas qu' on dérègle la nature en les nourrissant l hiver. L été c est différent ils ont ce qu' il faut dans la nature.j habite a Entrelacs. Il l fait froid l hiver et la nourriture est rare.

Portrait de Annick
Annick

Bonjour,

Serait-il possible de me donner quelques liens internet vers des recettes qui sont adaptées aux oiseaux, avec des ingrédients qui sont bons pour eux?

De plus, je me demandais si le sirop de mais peut être trop collant et problématique pour les oiseaux dans une recette maison?

Je vous remercie!

Logo
Espace pour la vie

Le sirop de maïs est une hérésie issue des monocultures du maïs. Ce n'est pas très recommandé, compte tenu de son indice glycémique très élevé. Pour lier les noix, graines et fruits séchés, il faudrait prioriser le gras.

Les meilleurs aliments
Mélanges de graines : le mélange optimal étant composé d'1/3 de tournesol noir, de 1/3 de cacahuètes et de 1/3 de maïs concassé ;
Pain de graisse végétale simple (sans huile de palme !) ;
Pain de graisse végétale mélangé avec des graines, fruits rouges ou insectes ;
Graines de tournesol (non grillées et non salées), non striées, les graines noires sont meilleures et plus riches en lipides ;
Cacahuètes (non grillées et non salées) ;
Amandes, noix, noisettes et maïs concassés (non grillées et non salées) ;
Petites graines de millet ou d'avoine ;
Fruits coupés en petits morceaux (pomme, poire flétrie, raisin).

Voici quelques références:
https://www.lpo.fr/actualite/nourrir-les-oiseaux-de-son-jardin-en-hiver#...

https://ici.radio-canada.ca/tele/les-poilus/site/segments/recette/124209...

Mais sachez qu'il est plus pertinent de nourrir les oiseaux en hiver qu'en été, car ils peuvent trouver leur nourriture eux-mêmes durant l'été. Plusieurs espèces deviennent insectivores en été et ils nourrissent leurs jeunes avec des insectes, ce qui est plus protéinés. Les jeunes devront par la suite apprendre à trouver leur nourriture par eux-mêmes et ailleurs que dans des mangeoires. Une bonne astuce pour attirer les oiseaux durant été, c'est de mettre un bain d'oiseaux à leur disposition.

Portrait de S. Caron
S. Caron

Une colonie de moineaux occupe ma cour aménagée du quartier hochelaga. J’ai du plaisir à remplir ma mangeoire de tournesol noir 3 fois par jours. Oui, ils sont gourmands et non, aucun autre animal ou espèce d’oiseaux différentes ne viennent vider les mangeoires.

Après plusieurs lectures je me demande si je fais bien de les nourrir ou si je contribue au problème de la disparition des espèces indigènes.

Je considère ajouter une mangeoire avec du suif, mais…

Merci de me guider!

Logo
Espace pour la vie

Bonjour, votre question est très intéressante. En effet, il est bon de s'interroger sur les conséquences que peuvent avoir nos gestes sur l'environnement. Et pour répondre à votre question, il faut se demander à quoi ou à qui servent réellement les mangeoires.

L'habitat
Les animaux recherchent l'environnement qui leur convient. S'ils ne trouvent pas leur nourriture à un endroit donné, ils iront la chercher ailleurs. En créant les villes, l'humain a beaucoup modifié l'environnement qui convient peu à plusieurs espèces d'oiseaux. On peut les aider en aménageant les terrains et les parcs municipaux avec des arbres et arbustes fruitiers, des arbustes et des conifères qui procurent des abris en hiver. On peut aussi offrir différents types de mangeoires aux oiseaux. Ainsi, il devient possible de continuer à observer plusieurs espèces, même en ville.

Les mangeoires servent donc davantage à rapprocher les oiseaux des humains qu'à les aider à s'alimenter.
Les mangeoires procurent des graines. Nous attirons donc des oiseaux granivores. Les arbres fruitiers attirent les frugivores. Et plus il y a de type de végétation, plus il y a de sortes de nourritures, plus il y a d'espèces d'oiseaux. On attirera aussi les insectivores.

Les mangeoires en été
En été, il y a abondance de nourriture pour toutes les espèces. Si votre terrain est bien aménagé, avec arbres fruitiers et fleurs abondantes, vous serez entourés de plusieurs espèces d'oiseaux. En été, on suggère de cesser de nourrir les oiseaux, de sorte que les jeunes apprennent à trouver leur nourriture par eux-mêmes. En fait, on suggère en général d'installer les mangeoires à l'automne pour permettre aux espèces plus sensibles au manque de nourriture de rester à nos latitudes. Mais c'est pour nous qu'on le fait. Cependant, nourrir les oiseaux est une responsabilité. Pas question d'arrêter de nourrir les oiseaux en hiver, une fois qu'on a commencé. Car les sources de nourriture sont plus rares en hiver. Si une source se tarit, la survie est plus difficile.

Les moineaux
Le moineau n'est pas une espèce indigène. Elle provient du Moyen-Orient. Il fût un temps où cette espèce était très envahissante. Mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. On parle même de diminution drastique dans certaines régions.

D'après ce que vous dites, les moineaux sont très abondants à vos mangeoires. Prenez garde qu'ils ne s'habituent à manger que seulement à vos mangeoires. Aussi, si vous voulez attirer d'autres espèces, varier vos sources de nourriture. Privilégiez les mangeoires à l'automne et jusqu'au printemps.

Logo
Espace pour la vie

À la base, les oiseaux n'ont pas besoin d'eau chauffée pour passer l'hiver, mais si on a une installation qui en procure, ils seront nombreux à y venir.
Mais il faut le faire correctement! Il faut avoir un distributeur qui re-circule de l'eau "propre" sous le principe d'une petite fontaine sans qu'un réservoir puisse permettre le bain. Il faut ajouter un thermostat pour éviter les brûlures par temps doux et s'assurer que l'eau ne gèle pas par temps froid. Idéalement il y aurait du gravier au fond pour éviter que l'oiseau s'y baigne, problème qui survient par temps froid.

Portrait de louise jobin
louise jobin

Bonjour
J'ai fabriqué maison une abreuvoir chauffée (par une ampoule 40 watt) l'eau n'est pas vraiment tiède...un peu...Mais cela ne semble pas attirer les mésanges qui venaient s'abreuver au tout début de la saison hivernale...? Je ne sais pas s'ils n'aiment pas la lumière ? si je devrais placer un petit plat non transparent?...ou placer une fontaine avec jet d'eau???
Même si il y a des sittelles , celles-ci ne viennent jamais s'abreuver, ni les pics non plus...
Merci à l'avance de votre conseil.
Louise

Logo
Espace pour la vie

Bonjour Louise, La lumière ne devrait pas être apparente. Utilisez une assiette en terre cuite (sous plat de pot à fleur).
En ce moment l'eau est facile à trouver pour les oiseaux, il ne fait pas assez froid.
Aussi, l'idéal est un petit jet d'eau puisqu'en plus d'éviter que les oiseaux ne se baignent (risque d'hypothermie) le son de l'eau attire beaucoup l'attention des oiseaux.
L'endroit où se trouve l'eau est aussi très important. On la placera près d'un buisson pour offrir un refuge rapide au oiseaux et à plus de 6 mètres de votre domicile pour éviter les collisions sur les fenêtres de la maison.
Aussi, éviter de mettre l'installation trop près du sol, les pics et sitelles s'y sentent vulnérables.

Ajouter un commentaire
Portrait de Anonymous