Menu global

L'éclipse de Soleil du 10 juin 2021

Français
L'éclipse solaire du 10 juin 2021 est annulaire dans une bande allant du nord de l'Ontario jusqu'en Sibérie en passant par le Pôle Nord. Ailleurs au Canada, on assiste à une éclipse partielle.
Crédit photo : Planétarium Rio Tinto Alcan (Marc Jobin)
Carte éclipse 20210610 Canada
  • Carte éclipse 20210610 Canada
  • Carte éclipse 20210610 Québec et est du Canada

Le jeudi 10 juin 2021, se produira une éclipse annulaire de Soleil. La zone d’éclipse annulaire prend la forme d’un corridor large de plus de 500 kilomètres, s’étirant du Canada jusqu’en Sibérie en passant par le Pôle Nord.

Après avoir touché la surface de la Terre au lever du Soleil dans le nord de l’Ontario, l’anti-ombre de la Lune remonte vers le nord-est sur la baie de James et la partie est de la baie d’Hudson, survolant la côte hudsonienne du Québec jusqu’à la pointe nord de la province et la partie ouest de la baie d’Ungava. Après avoir franchi le détroit d’Hudson, la bande d’annularité traverse l’île de Baffin, puis la mer de Baffin, et enfin l’île d’Ellesmere au Nunavut, ainsi que l’extrême nord-ouest du Groenland. La bande d’éclipse annulaire passe ensuite par le pôle Nord de la Terre puis redescend à travers l’océan Arctique jusqu’en Sibérie où elle quitte la surface de la Terre au coucher du Soleil.

L’éclipse annulaire est d’une durée théorique de 3 min 37 s aux extrémités de sa trajectoire, sur la ligne centrale de l’éclipse. Au point d’éclipse maximale, situé dans le détroit de Nares séparant l’île d’Ellesmere du Groenland, cette durée atteint 3 min 51,2 s et 89% de la surface du Soleil sera couverte par la Lune.

Hors de la bande d’éclipse annulaire, au Québec et presque partout au Canada, on pourra observer une éclipse partielle de Soleil. Au pays, le phénomène se déroule généralement tôt le matin, au lever du Soleil ou peu après. Dans les secteurs les plus populeux du Québec, le long de la vallée du Saint-Laurent, environ 79% de la surface du Soleil sera cachée au maximum de l’éclipse, alors que ce pourcentage grimpe à 89% dans la bande d’annularité. Le moment précis de l’éclipse, sa durée et le pourcentage maximum de la surface du Soleil cachée par la Lune dépendent des coordonnées géographiques du lieu d’observation.

À titre d’exemple, à Montréal, l’éclipse débutera à 4 h 43 min 16 s, heure avancée de l’Est, AVANT le lever du Soleil prévu à 5h10. Lorsque celui-ci émerge au-dessus de l’horizon, l’éclipse est donc déjà commencée. L’éclipse partielle atteindra son maximum à 5 h 39 min 10 sec : 78,9% de la surface du Soleil sera alors cachée, avec le Soleil à seulement 7 degrés au-dessus de l’horizon est-nord-est. Le phénomène se terminera à 6 h 38 min 58 s.

Autre exemple : à Chisasibi, village cri situé dans la bande d’annularité, le Soleil se lève à 4h51 et les phases partielles de l’éclipse débutent peu après, à 4 h 56 min 46 s, heure avancée de l’Est. L’éclipse devient annulaire au moment du 2e contact, à 5 h 52 min 46 s, et atteindra son maximum à 5 h 54 min 10 sec, avec l’astre du jour à environ 7 degrés au-dessus de l’horizon est-nord-est. 88,2% de la surface du Soleil sera alors cachée. L’éclipse annulaire prend fin après 2 minutes et 46 secondes, avec le 3e contact à 5 h 55 min 32 s. Les phases partielles de l’éclipse se terminent à 6 h 55 min 01 s.

Consultez notre tableau donnant les circonstances de l’éclipse partielle de Soleil pour plusieurs villes du Québec et du Canada.

Add this

Partager cette page