Menu global

Les Premiers Peuples au Canada et au Québec

Français
Des femmes mohawks interprètent des chants traditionnels.
Crédit photo : Espace pour la vie (Michel Tremblay)
Des femmes mohawks interprètent des chants traditionnels.
  • Des femmes mohawks interprètent des chants traditionnels.
  • Un tambour traditionnel lors du Solstice des Nations, la Journée nationale des peuples autochtones.
  • Cérémonie ancestrale lors de la Sagabone, une célébration du printemps.

Le Canada compterait plus de 1 673 785 individus membres des Premiers Peuples selon le recensement de 2016. Les Autochtones représentent donc 4,9 % de la population canadienne. Cette tranche de population est celle qui est la plus jeune puisque 44 % des Autochtones ont moins de 25 ans et que celle-ci croît rapidement. Ce survol démographique et social vous aidera à mieux situer les réalités autochtones abordées dans notre Jardin.

La Constitution canadienne reconnaît trois groupes autochtones: les Premières Nations, les Métis et les Inuit. Les Premières Nations forment le groupe le plus important en nombre, suivi des Métis et des Inuit. Près d'un quart de la population autochtone du pays se trouve en Ontario. Les Premiers Peuples habitent chacune des provinces et territoires canadiens.

Les nations autochtones du Québec

Les Premières Nations et les Inuit représentent 2,3 % de la population québécoise. Répartis à travers onze nations autochtones, ils vivent dans 55 communautés et municipalités de la province. Vous pouvez en apprendre un peu plus sur les traditions de ces nations en explorant la page savoirs et savoir-faire autochtones du Jardin des Premières-Nations.

Lors du recensement canadien de 2016, plus de 55 % des membres des Premières Nations ont déclaré habiter en milieu urbain. Différentes raisons amènent ces individus et ces familles autochtones à vivre en ville. L’accès au logement, aux études, à des emplois ou à différents services motive souvent leur choix.

En milieu urbain, les centres d’amitié autochtone jouent un rôle central dans l’accueil et l'orientation. Ils offrent des services tels que l’accompagnement dans la recherche de logement ou d’emploi, des services à l'enfance et des soutiens psycho-sociaux culturellement adaptés. De plus, ces centres proposent des activités culturelles comme des ateliers d'artisanat, de cuisine traditionnelle ou des cours de langues, de même que des activités familiales.

Familles linguistiques et langues autochtones

Les Premiers Peuples du Québec se regroupent en trois grandes familles linguistiques soit la famille algonquienne, iroquoienne et eskimo-aléoute.

Nations de langue algonquienne

  • Cris de la Baie James;
  • Atikamekws de la Haute-Mauricie;
  • Innus du Lac-St-Jean et de la Côte-Nord;
  • Naskapis de Kawawachikamach (Schefferville);
  • Anishinabeg de l’Abitibi-Témiscamingue et de l’Outaouais;
  • Abénakis du Centre-du-Québec;
  • Mi’gmaq de la Gaspésie.

Nations de langue iroquoienne

  • Mohawks, près de la région métropolitaine de Montréal;
  • Hurons-Wendats, à Québec.

Peuple de la famille linguistique eskimo-aléoute dont la langue est l’inuktitut

  • Inuit du Nunavik, dans le nord du Québec.

Certaines langues autochtones sont encore couramment parlées, entre autres l’innu, le naskapi, l’inuktitut, la langue crie eeyou, le mohawk, l’atikamekw. Et depuis plusieurs années, d’autres nations travaillent à revitaliser leur langue traditionnelle: l’abénaquis, le huron-wendat, la langue wolastoqey (malécite) ou encore la langue mi’gmaq.

Add this

Partager cette page