Menu global

  • 12 mai 2023

TÈ BIOSPHÈRE

  • Biosphère
À travers cette nouvelle oeuvre, TÈ BIOSPHÈRE, la chorégraphe Rhodnie Désir et l’artiste multidisciplinaire Kama La Mackerel déploient le lien entre art et science.
Crédit photo : Kevin Calixte
TÈ BIOSPHÈRE

TÈ BIOSPHÈRE : une nouvelle œuvre qui déploie le lien entre art et science, à travers la collaboration de la chorégraphe-documentaliste Rhodnie Désir et de l’artiste multidisciplinaire Kama La Mackerel.

L’espace-temps sera la mesure et l’unité de rencontre, en toute intimité, et au nom de l’environnement : ici, au cœur d’une sphère, des liens à la terre, aux astres, aux êtres vivants, à l’humain. Dans la continuité de la série TÈ portant sur le territoire, Rhodnie Désir poursuit sa démarche chorégraphique-documentaire, cette fois au sein même du patrimoine montréalais, au musée de la Biosphère.

Dans le cadre d’une résidence artistique, entre archives et témoignages, les deux artistes profitent de leur intérêt commun pour s’imprégner de l’histoire, des mémoires et surtout du savoir des spécialistes en environnement qui gravitent autour du lieu. Ainsi, c’est une création artistique aux dimensions plurielles qui viendra se conjuguer à travers le corps de Rhodnie Désir et les mots de Kama La Mackerel pour créer TÈ BIOSPHÈRE.

Résidence de création en 2 volets :

  • Résidence 1 : 18 au 29 avril 2023
  • Résidence 2 : 3 au 14 juillet 2023

Prestations (15 minutes suivi d'une période de discussion avec le public) :

  • 13 juillet à 14 h
  • 14 juillet à 14 h

Add this